“Pinkwashing.”

C’est un nouveau mot.

En fait, c’est le nom d’un blog créé par une femme atteinte du cancer du sein et qui définit le pinkwashing ainsi:

“Terme désignant les activités des compagnies ou groupes se positionnant eux-même comme leaders de la lutte contre le cancer du sein alors qu’ils sont engagés dans des pratique susceptibles d’en faire augmenter le taux.”

C’est l’équivalent, pour le cancer du sein, de ce qu’est le greenwashing pour l’écologie.

Un petit “Top 10 du pinkwashing” est disponible ici.

Je n’avais pas pensé qu’on pouvait décliner le concept…

Là, tout de suite, je pense au “Bluewashing”

“Terme désignant les activités des partis ou groupes se positionnant d’eux-même comme promoteurs de valeurs progressistes telles la liberté et de l’égalité alors qu’ils sont dans les textes, comme dans les actes de terrain, dans une démarche de régression des droits humains, liberticide ou inégalitaire.”

Suivez mon regard…

Laisser un commentaire