Les intentions affichées -et irréalistes- de participation au Grandéba.

Ci-git un schéma vulgarisant les résultats d’un sondage au sujet du grand débat national, ici connu sous le nom de Grandéba.

Personnellement, juste après avoir dit « Depuis le 15/01, plusieurs réunions publiques se tiennent chaque jour dans les communes. », je suis même étonné qu’il y ait encore 5% de personnes qui répondent « Je n’ai pas connaissance du grand débat national ». Car cette question induit exactement, soit la connaissance de la chose, soit la honte de ne pas la connaître.

En fait, pour être plus rigoureux, la question de la notoriété aurait dû être posée séparément et en amont. Puis celle de l’intention de participation, posée aux seules personnes qui connaissaient le Grandéba.

Et je ne parle même pas de l’effet incitateur de la question sur l’adhésion à la réponse « Je compte participer prochainement. » 17%… Un chiffre bien cocasse car…

Pour rappel, le Grandéba, ça dure depuis 1 mois 1/2, ça finit dans 15 jours. On lit dans ce sondage que 3% des interrogé-e-s affirment avoir participé. 17% qui annoncent leur participation, ça signifie, s’ils le font, que 85% de la participation va se faire dans les 25% de temps restant.

Va falloir pousser les murs parce que 17% de la population française, ça fait pas loin de 6,8 millions de personnes en restreignant un peu (Je suis partie sur une population de 40 millions en estimant à la louche le désintérêt des enfants, etc… Mais 40 millions, c’est vraiment très gentil de ma part…) Sur 15 jours. 450 000 personnes. Par. Jour. Chaque jour, 1000 salles des fêtes de 450 personnes!!!

Dans ma ville de 20 000 habitant, la salle avait une capacité de 120 pers. On a compté 50 pers en moyenne. La presse a annoncé 70. Il y au 4 réunions. 70 x 4 : 280 personnes. Estimation haute. Et si toutes les personnes ont été différentes à chaque fois, ce qui est improbable, on atteint 1,4% de participation. On n’est loin des 3% de ce sondage. Mais ne généralisons pas notre cas local.

Revenons au chiffre de l’intention de participation. Je ne sais pas où seront ces faramineuses 1000 assemblées quotidiennes de 450 pers. Mais si elles avaient lieu, de toute évidence, ce serait un raz-de-marée et il serait impossible de passer sans les voir. Ce serait d’elles qu’on parleraient. Et pas de ce sondage. Dont ces quelques calculs simples indiquent la valeur…

Mais ne préjugeons pas. Si d’ici 15 jours, tous les Zénith, Olympia et Palais des Congrès de France sont réservés tous les jours pour le Grandéba, je mangerai mon chapeau. Je suis confiant.

Et pour rappel, les maths citoyennes, c’est l’atelier n°3 de cette page : Je peux venir le faire chez vous, dans votre syndicat, dans votre groupe local et j’en passe… Et bonne nouvelle : Une salle de 15-20 places suffira.

Laisser un commentaire