Le pape, le tueur et l’IVG.

Mais qu’entends-je? Comm’ au Vatican? Le pape a fait une bulle? Les médecins pratiquant l’IVG seraient des tueurs?

Au delà (Jeu de mot, on commence fort!) de l’oxymore médecin-tueur que les puristes apprécieront, je voudrais rappeler une chose: Dans les pays où l’IVG n’est pas légalisé, le nombre de décès maternelles liés aux avortements explose.

Donc, aux « #ProLife« / »#ProVie » qui sont contre l’#IVG légal. » vous pouvez répondre que, de fait, ils préfèrent que les femme meurent.

La méta-analyse permettant de l’affirmer : http://dspace.itg.be/bitstr…/…/10390/2671/2001shsop0159.pdf…

Je vous renvoie à la page 10. Cas de la Roumanie.
1965, IVG autorisé : 30 ☠️ liés aux complications d’avortement pour 100.000 naissances vivantes.
1989, Ceaucescu, IVG interdit : 142 ☠️décès pour 100.000 n.v.
1992, IVG re-permis : 50 ☠️ pour 100.000 n.v.
(Stephenson et al. 1992, Serbanescu et al. 1995).

Donc, s’il y a un tueur dans cette affaire, il est en blanc. La version velours et goupillon. #Pape

Mais c’est vrai que si on compte sur un abstinent représentant une entité invisible pour donner son avis sur le corps des femmes à l’aide d’un livre illustrant une morale d’un peuple d’il y a 2500 ans… on l’a un peu cherché…

(Ce bon mot final est une fière production de Le Bouseux Magazine 6 , que je vous encourage à suivre, et à grassement payer ici : https://fr.tipeee.com/le-bouseux-magazine)

Laisser un commentaire