Horrible petite lecture du matin…

On appréciera déjà le titre « Face à » plutôt qu’un truc du genre « Avec »… Aller, un peu de debunkage d’inepties religieuses sur l’homosexualité. (#Pléonasme)

(Les images ont été publiées par https://twitter.com/nocteon)

 

Paragraphe 1 : Nos positions antérieures étaient complètement fausses.
Mais quand même, l’homosexualité peut être une phase. Et les homo se sentent coupables.
#LectureDePensée

Paragraphe 2 : On a le droit de se sentir gênés quand même! Et les homo se sentent coupables.

Les 2 premiers paragraphes sont assez softs en fait.

Paragraphe 3 : Etre homo ce n’est pas la même chose qu’avoir des comportements homo. Retenez vous du transpédégouinage mouillé.
Ou comment gérer sa dissonance cognitive entre l’injonction de tolérance et celle de discrimination…

Paragraphe 4 : Oui, notre paragraphe 3 est tordu. Mais les relations homo c’est pas pareil que les relations hétéro.
Point.
Parce que.
Et pis c’est tout.
#AhBon? #Sources?

Paragraphe 5 début : La relation homo est inféconde. Mais pas inféconde comme les hétéro inféconds, d’ailleurs la preuve, eux ils peuvent adopter.
#CaCEstDeLaPreuve

Paragraphe 5 fin : Les études scientifiques sont fausses. Believe my opinion. Du coup : Doute➡️Paf ! Appel à l’ignorance ➡️ Principe de précautions ➡️Les enfants doivent être protégés, tout ça, tout ça. #PoidsDeLaPreuve
https://www.youtube.com/watch?v=M6kYqnpV2XQ&index=16&list=PL3afqzRJWpYLuh3W3zb_a80usGoee8UtI … #PenteGlissante

On déconne mais la plupart des religions sont basées sur ce schéma : « On ne peut pas prouver que Dieu existe, donc dans le doute, on va faire ce qui est écrit dans ce bouquin. D’ailleurs il ne peut pas être totalement faux, c’est Dieu qui l’a écrit! » #RaisonnementCirculaire

Avec une stratégie du doute, doublé d’un appel à l’ignorance, et on rentre dans le rond-point sans sortie du raisonnement circulaire. Imparable.

Les définitions (S’il y avait encore des gens qui pensaient qu’il y a un certain pouvoir à décider du sens des mots, cqfd…) :
« L’homophobie » (#OnEstBienPlacés) : En France, les homo ne devraient pas trop la ramener puisqu’à d’autres endroits, c’est LEGALEMENT un crime.
ET
L’homophobie c’est pas bien, sauf s’il s’agit d’influer sur ce qui est LEGAL ou pas.
#HypocrisieLevelLégendaire
#OnVousVoit

« L’homoparentalité » : On est contre. C’est tout. Enfin, pas nous, l’Eglise. Mais c’est presque pareil.

« Homosexualité et vie chrétienne » : Si on vire tous les homo de nos tâches bénévoles, on sera plus très nombreux et on sera dans la mouise…Déjà que… Alors bon…

« La Bible » : Story time! 2 entités célestes arrivent dans une ville. Personne ne veut les accueillir. Alors #Dieu (L’inspirateur du bouquin, remember?) crame la ville. Mais c’est surtout parce qu’ils étaient pas accueillants.#Booo!
La sexualité c’était secondaire.
Mais quand même.

Du coup, c’est évident, la Bible dit c’est MAL! (Par contre, les passages où on dit que si tu insultes père ou mère, tu seras mis à mort, que tu ne peux pas porter 2 étoffes différentes, ou que tu dois choisir entre Dieu et l’Argent, c’était faux.)

D’une manière générale, les prises de positions religieuses sur l’homosexualité sont de bonnes bases de travail pour qui souhaite s’entraîner à décortiquer les doubles discours.
Facile pour démarrer et tellement savoureux.
Je recommande.

De l’usage de la théière en politique…

J’aime bien cet extrait d’article de Bertrand Russell. (Dont la version complète nous est aimablement fourni par le CORTECS, ici.)

 Many orthodox people speak as though it were the business of sceptics to disprove received dogmas rather than of dogmatists to prove them. This is, of course, a mistake. If I were to suggest that between the Earth and Mars there is a china teapot revolving about the sun in an elliptical orbit, nobody would be able to disprove my assertion provided I were careful to add that the teapot is too small to be revealed even by our most powerful telescopes. But if I were to go on to say that, since my assertion cannot be disproved, it is intolerable presumption on the part of human reason to doubt it, I should rightly be thought to be talking nonsense. If, however, the existence of such a teapot were affirmed in ancient books, taught as the sacred truth every Sunday, and instilled into the minds of children at school, hesitation to believe in its existence would become a mark of eccentricity and entitle the doubter to the attentions of the psychiatrist in an enlightened age or of the Inquisitor in an earlier time.

Selon ma propre traduction (que je livre à votre indulgence, merci…)  cela donne à peu près cela :

« De nombreux orthodoxes [religieux] se comportent comme si c’était l’affaire des sceptiques de réfuter les dogmes plutôt qu’aux dogmatiques de les prouver. C’est, évidemment, une erreur. Si je suggérais qu’entre la Terre et Mars, il y a une théière en porcelaine tournant autour du Soleil selon une orbite elliptique, personne ne pourrait le réfuter, dès lors que j’ai pris la précaution d’ajouter que la théière est trop petite pour être observée, même par nos plus puissants télescopes. Mais si je continuais en disant que, puisque mon affirmation ne peut être réfutée, il est intolérable pour la raison humaine d’en douter, on pourrait à juste titre penser que ce que je dis est absurde. Cependant, si l’existence de la théière était relatée dans des textes anciens, enseignée comme une vérité sacrée tous les dimanches et instillée dans l’esprit des enfants à l’école, alors hésiter à croire en son existence deviendrait une marque d’excentricité et destinerait l’hésitant à l’attention des psychiatres, à une époque éclairée, ou à l’Inquisition en des temps plus ancients. »

Comme on l’aura compris, il s’agit initialement de déboulonner Dieu et ses filiales. Mais cette analogie de la théière me parait intéressante à un autre titre. Elle peut être appliquée à bons nombres d’idées politiques et de courants de pensées dominants où l’affirmation et le matraquage constant viennent remplacer l’argumentation… Je pense en particulier à certaines stratégies économiques.

Cela me fait penser à cette tribune d’un politicien suisse (Fathi Derder, plutôt centre droite dans mon souvenir) qui décrivait ses homologues français avec un brin de défiance en rapportant une anecdote. Au cours d’une discussion avec des sénateurs, il s’était trouvé en désaccord avec eux. Après avoir recadré le propos, le suisse s’était vu redire la même chose que précédemment sans une once d’argumentation ou de contre argumentation supplémentaire tout au plus de la paraphrase. Il en était arrivé à la conclusion que « Pour un politicien français, quand on n’est pas d’accord avec lui, c’est qu’on a pas compris ce qu’il dit. » ( Fathi Derder a le sens de la formule…)

D’ailleurs, en qui concerne aussi les politicien-ne-s, comme les orthodoxes que pointe Russell, il-le-s semblent exactement agir comme si c’était aux journalistes et aux citoyen-ne-s d’être mieux informé-e-s qu’eux-lles pour être en possibilité de démentir en permanence leurs approximations affirmées avec aplomb. Sinon comment expliquer le fleurissement des services de vérification des faits et autres site de critiques des media..?

Bref, buvez de la tisane mais ne buvez pas la tasse…

Eloge de la motivation de la performance et du depassement de soi par le travail.

elogePsychiatre, coach, DRH, ecce la moderne trinité.

Le tailleur et le costume font office de robe de bure et le serre-tête a remplacé l’auréole. Il sauront -car ils savent- nous faire profiter de la brillance de leurs costumes de lumière. Tous parés de la légitimité des titres, c’est pour votre plus grand épanouissement personnel , qu’ils viennent dispenser la bonne parole:

Oui, le dépassement de soi peut être quotidien, il serait paresse que de ne pas le croire.

Oui, la maîtrise de soi se conquiert à chaque instant dans une période où la rentabilité peut titiller notre confiance en l’Entreprise. Saint-Gobain, Saint Algue, Saint Laurent, priez pour nous.

Oui, les chamallows, c’est bien.

Sermon, communion, rédemption, voire crucifixion : In Managio Veritas. Pour dérouler l’évangile, ils y vont chacun de leur credo. Le mot, le geste, l’attitude gagnante qui sauront vous faire gravir les marches du Panthéon de ceux qui ont réussi.

Sur un fond blanc ouvert à tous les possibles, débarrassés du chichi des vitraux mais en appelant à leurs sens diagonal de la mise en scène dynamique, ce sont les missionnaires des temps nouveaux des années 80. Et en tant que tels, ils n’hésitent pas, verset après verset, à briser les tabous, à défier les vieux schémas. A commencer par ceux de la famille, de l’humanité et de la bienveillance crasse si éloignée des Lois Naturelles.

Dotés pourtant d’un inégalable sens de l’écoute, ils sauront vous conseiller, vous coacher, vous confesser au cours d’une évaluation expiatoire. Pour la paix de vos cendres dispersées ici ou et même au-delà, ils le le disent de charmante manière : « Va et rependt-toi »

Un spectacle salvateur qui saura faire ressusciter en vous l’âme du productivisme et de l’éternel croissance.

Un spectacle à diffuser auprès de tous les salariés, de tous les cadres et même auprès des incroyants.

« Eloge de la motivation de la performance et du depassement de soi par le travail. » par le Compagnie du détour, dans tous les bons open spaces  ou à prier auprès du prêtre de la chapelle culturelle de votre diocèse.

Coming-Out : Je suis d’extrême droite.

Et je dis ça pas seulement parce que j’ai lu l’excellent texte de Ploum, non, je le dis parce que j’ai fait THE test!!!

Oui, car il y a un test! Comme pour le SIDA (Dont Le Pen père voulait se débarraser en enfermant les « sidatiques » dans des « sidatoriums »…), vous pouvez désormais savoir si « vous êtes Front National. »

On appréciera au passage la formulation du résultat du test s’il est (évidement) positif :  « Vous êtes Front National. » En PNListe de renom (La PNL, c’est la mise sur le papier, de manière accessible, des techniques hypnotiques et même un peu plus), Patrick Dilts a formalisé les niveaux de logique. Un genre de structure hiérarchique des domaines dont relève une situation en thérapie mais pas seulement. Un problème peut donc relever de l’environnement, des comportements, des capacités, des croyances et valeurs, de l’identité, du spirituel/mission de vie. Plus un niveau est « haut » dans l’ordre cité, plus il relève d’une chose ayant un impact large dans la vie, car, en fait un niveau a un impact sur tout ceux du dessous… Une conséquence est que pour résoudre un problème, il faut se placer au niveau de logique supérieur (C’est ce dont  il est question en conclusion de la conférence.)

Par exemple : Vous voulez une bière (environnement), vous commandez une bière au bar (comportement). Niveau de logique bas, situation simple.  Montons d’un seul niveau. Vous voulez commander une bière (Comportement) mais la personne qui vous sert est germanophone , vous apprenez l’allemand (Compétence) ou vous trouvez autour de vous quelqu’un qui a cette compétence. Et plus on monte, plus c’est complexe…

Pourquoi alors la formulation est redoutablement intelligente…

Parce qu’on aurait pu écrire dans la case de résultat du test : « Le FN est là! » ( environnement), « Votre choix : le FN /Votez FN » (comportement)  « Vous partagez les pensées du FN/ Vous pouvez voter FN en toute confiance » (Capacité), « Le FN est le parti qu’il vous faut/Le FN, la France comme vous l’aimez » (Croyance, valeurs).

« Vous êtes FN » permet de raccrocher à l’identité (Etre) plutôt qu’à un niveau plus bas. L’identité étant beaucoup plus élevée dans les niveaux de logiques, toucher à celle-ci permet un marquage beaucoup plus fort. Le FN le sait bien, l’identité, c’est son dada… Les théories de l’engagement ont par ailleurs montré qu’un étiquetage, puisque ça s’appelle ainsi, augmente notamment les chances que la personne étiquetée se conduise selon l’étiquette…

Passons au test.

Ludique, c’est un jeu où il faut gratter pour savoir si on a gagné le gros lot ou pas.  C’est populaire le grattage. « Les pauvres aiment gratter », on entendrait penser un communiquant. Mais la Française des Jeux en sait quelque chose : Ce n’est pas aux riches qu’elle vend des tickets!

Intéressant selon,encore, les théories de l’engagement, la coche et le grattage sont typiquement des actions de pied dans la porte, de petites actions anodines qui ouvrent la porte à de plus grosses actions plus tard… Pourquoi pas, accepter le tract qu’on aurait auparavant refusé. ( Un pied dans la porte double, voire triple les chance qu’une action de 2e niveau aboutisse!)

Et si vous cochez une majorité de « non », vous aurez la chance de ne pas être « encore » FN… Comme si c’était inéluctable…

Sans tricher, je vous propose maintenant de le passer. Sans, non plus, vous laisser influencer par l’exemple de coche donnée en haut, vous proposant la coche de la case verte du oui…

Test Etes vous FN

Aller, sans tricher, vous avez une majorité de oui.

Il ne faut pas avoir honte vous savez, ce n’est pas un test qui indique si vous êtes d’extrême-droite, seulement si vous êtes FN…

Enfin, pardon, si vous PARTAGEZ DES CONSTATS faits par le FN.

Ah, oui, ce n’est pas exactement la même chose…

Partagez les constats, ce n’est partager les solutions… Et oui, c’est bien là que le FN s’abstient le plus souvent de s’étaler… Les sidatoriums, les soldats aux frontières, la discrimination généralisée ( dite « préférence nationale ») , la suppression des aides aux pauvres (dites « fin de l’assistanat »), le dégommage de la laïcité au profit du catholicisme ( dites « promotion des valeurs traditionnelles et laïcité ouverte » ) ça vous tente? Alors peut-être que vous êtes différents…

Comme le SIDA, le FN touche des gens très bien mais à sa différence, ils peuvent en guérir. Essentiellement par l’éducation. Un autre poste que le FN souhaite revoir en profondeur…

Voici comment on aurait pu lire ce document. Attention, on sort quelque peu de l’autodéfense intellectuelle stricte puisque je ne vais pas m’adresser à la forme du questionnaire mais à son fond… (Attention, il ne s’agit pas de lancer de multiples débats mais bien de démontrer par l’exemple qu’on peut répondre oui à l’écrasante majorité des questions du test sans pour autant soutenir le programme du FN)

Je pense que la justice est trop laxiste avec les délinquants fiscaux, à commencer par les grandes entreprises qui jonglent avec les législations. Elle est également trop laxiste avec les criminels qui laissent leurs employés mourir dans leurs usines des pays pauvres ou qui maltraitent leurs domestiques.

Je pense que depuis la mise en place de l’euro, le pouvoir d’achat a diminué. Mais je n’y vois pas de lien de cause à effet direct…

Je pense que les Mosquées ne doivent pas être financées par l’argent public. Pas  plus que les églises ou les temples. Que l’État reste séparé des religions.

Je pense que l’Etat et les entreprises publiques doivent acheter prioritairement des produits fabriqués en France. A condition que les ressources naturelles locales nous suffisent à produire localement ce dont nous avons besoin. Ce qui suppose de réduire drastiquement nos besoins compte tenu de la faiblesse de nos ressources!  Et à condition que ces produits soient produits dans des conditions décentes. Ni produits par des gens dont le salaire ( dites « coût du travail ») aurait été écrasé, ni par des prisonniers.  Exploiter des sous-traitant dans un pays lointain pour finir l’assemblage en France, n’est pas « Made in France. »

Est-ce que je pense que la France devrait défendre les valeurs traditionnelles ? Peut-être bien… Celles de 1848 par exemple, la liberté de la presse, aujourd’hui vendue, la politique à tous les étages de la population, dont les politiciens ne veulent pas, l’accès à l’alimentation. Celles de 1936, l’antifascisme, l’alimentation encore trop souvent confisquée en raison du « coût du capital » (dites « dividendes »). Celles de 45 et du CNR, l’unité, la solidarité, la répartition des richesses, la frugalité, l’éducation, l’intelligence. France pays des droits de l’Homme, tout ça… En voilà, de la tradition qui se perd, non..?

La France doit se protéger de la concurrence déloyale que lui font certains pays? D’où viennent les entreprises qui exploitent des pauvres?  Qui veut généralement acheter au prix le plus bas? En prenant le problème à la base, en éduquant les gens de ces pays à ne pas se laisser exploiter pour le compte de notre porte-monnaie, nous pourrions faire quelque chose. Et lorsque l’État Français trafique à coup de services secrets la « démocratie » locale de ses anciennes colonies pour aller piocher du pétrole ou de l’uranium, concurrence déloyale entre peuples ou vol pur et simple?

Je pense qu’il faut, à l’école restaurer l’autorité du maître. Mais ce n’est pas l’affaire de l’école et  ne doit pas, ne peut pas, se faire par la force. Quant aux savoirs fondamentaux, il faudrait définir de quoi il s’agit pour vous… Le Notre-Père est il fondamental? La Marseillaise une fois par semaine à partir du CP, fondamentale? Et les chambre à gaz, détail de l’histoire? Pas fondamentales? 1848? Le front populaire? L’acquisition du droit à la retraite?

Je pense que la démocratie pourrait être améliorée en France mais clairement pas par un parti dont certains des rangs prônent la monarchie et dont la patronne est la fille du précédent patron… Le FN qui se préoccupe de démocratie, c’est le chat qui se préoccupe du fait que les souris soient bien nourries. Et je ne  sens pas le parti très porteur dans les réflexions sur la stochocratie ou la sociocratie

Je ne vois pas ce qui empêcherait d’accueillir une immigration supplémentaire. Nous le faisons depuis que le FN crie « Au Loup! » (Quelle politique environnementale, d’ailleurs..?) Ces gens viennent, créent de la valeurs, dépensent leurs sous. C’est quoi le problème, déjà? (On voit que l’on arrive en milieu de questionnaire,  il y a des questions qui fâchent dans le coeur de la papillote…)

Je pense que l’Etat doit éviter la désertification et la disparition des services publics mais, encore une fois, je ne suis pas certain qu’un parti qui soutien généralement les privatisations soient en volonté de faire quoi que ce soit à ça.

Je trouve profondément injuste que les grandes entreprises paient moins d’impôts que les petites mais pour la raison que vous avez voté la quasi intégralité des lois favorisant les grandes entreprises sous Sarkozy, j’ai du mal à penser que vous faites partie de la solution. Hugo Chavez, icone frontiste? Cuba, le rêve bleu marine? Hihihihi….

Je trouve que le déremboursement des médicaments est gênant car il touche les plus pauvres. Mais la fraude aux soins médicaux touche probablement des gens qui en ont besoin aussi, non? Il y a des gens en bonne santé qui vont quand même se faire soigner pour abuser..? Une personne qui n’a pas les moyens d’être soignée doit être laissée sans aide ? C’est vrai qu’une infection est potentiellement beaucoup moins épidémique quand elle nait dans un quartier pauvre… Quant au gaspillage, dans un contexte de « resserrement budgétaire », je ne suis pas certain que ce soit une affirmation juste… Et j’ai du mal à accepter l’acrobatie nécessaire à envisager, à 2 paragraphes de différence, l’interruption de services publics et le gaspillage. Il y a pas assez de moyen ou il y en a trop? Pas assez dans l’armée et trop dans l’éducation?

Donc, voyez vous, en répondant oui, à quasiment toutes les questions, il est désormais évident et prouvé que je suis Front National.

Ou pas.

Si on parlait un peu des solutions finalement envisagées (Sans mauvais jeu de mot.), ça pourrait marcher pour le Front de Gauche aussi ce test, en fait…

Si ça se trouve, c’est même fait exprès.

Si ça se trouve.

Peut-être.

Apolitique, apartisan, indépendance, ni de droite ni de gauche.

Est apolitique une personne ou une organisation qui est extérieure à toute lutte relative au gouvernement ou aux affaires publiques d’un État. Cette définition est simple et peut être retrouvée dans la plupart des dictionnaires. Mais à considérer la plupart des gens qui se réclament de l’apolitisme on se demande s’il-le-s ont bien ouvert leur dictionnaire avant d’utiliser ce mot…

Les exemples:

Prenons le Collectif La Manif pour tous qui, dans la même phrase, et sans cilier, arrive à se définir « apolitique et confessionnel ». Déjà s’appeler « La manif pour tous » et se dire apolitique est très fort. Mais immédiatement derrière faire une association d’idées antinomiques qui signifie que l’on considère que la religion n’est en rien liée à des questions de vie publique… La Manif pour tous vient de dire, si elle répond à la définition qu’elle a d’elle même, qu’elle doit se dissoudre… Ou alors, le porte-parole a dit n’importe quoi dans un certain objectif. Je penche pour cette explication…

Variante, l’Institut Montaigne, pas apolitique mais indépendant. En fait « politique » par omission et indépendant proclamé. Le titre d’ « institut » ne devant pas faire oublier qu’il ne s’agit que d’une association mais que celle-ci se donne, ainsi des airs officiels. Une asso dont voici le début des statuts :

Espace de réflexion, libre et indépendant de toute contrainte politique et économique, l’Institut Montaigne s’articule autour de groupes de travail, réunissant des représentants de la société civile (intellectuels, universitaires, experts, responsables d’entreprises, personnalités qualifiées, etc.).

Traitant des sujets les plus divers, l’Institut élabore et diffuse des propositions concrètes de long terme.

Le mot politique n’est utilisé que pour dire qu’on n’y est pas contraint. Pas politique? Même en produisant régulièrement des rapports, des bilans en direction des media, en mettant à disposition des experts qui donnent leur avis sur tout? Criant son indépendance des pouvoirs publics sur les toits mais ne voyant aucun inconvénient à toucher ses 3 millions de budget annuel de banques, fonds d’investissement, assureurs, laboratoires pharmaceutiques, multinationales de services industriels. Libre de toute contrainte économique ?

Pour terminer avec les exemples, l’association SOS Education. Elle se dit apolitique et apartisane, ce qui veut dire de surcroît qu’elle ne se positionnerait pas en faveur d’un parti. Mais lorsque l’on regarde ses objectifs, elle a pour but d’influer sur la ligne de conduite du Ministère de l’éducation nationale, notamment en poussant à la réduction des effectifs du personnel encadrant… Elle se targue, par ailleurs, d’un grand nombre de soutiens d’élu-e-s. On aura, à ce stade compris que ces élu-e-s sont des élu-e-s UMP. Lorsqu’elle se proclame apolitique et apartisane, cette association dit exactement le contraire de ce qu’elle est.

L’interprétation :

La confusion entre apolitiques et apartisane est très largement répandue. L’apolitisme demande de ne se positionner sur aucun sujet de société ou de la vie publique. Un sacré challenge. Mais bon nombre d’artistes et pas des moins subventionnés y arrivent très bien (Il y a d’ailleurs souvent un lien de cause à effet très positif entre apolitisme et subventions/propositions d’exposition. ) L’apartisanisme, quant à lui, demande de ne se positionner pour aucun parti politique. Se dire apartisan en plus d’apolitique est donc un pléonasme. En revanche, on peut effectivement être politique et apartisan. Nombre d’associations défendent leur point de vue sans pour autant apporter leur soutien à qui que ce soit. (Il y a d’ailleurs souvent un lien de cause à effet négatif entre politisation apartisane  et subvention/allocation de local…)

Quel est l’intérêt de se réclamer de l’apolitisme ou de l’apartisanisme ?

Dans un pays et où on a réussi à rendre l’adjectif « politisé » synonyme multifacette de sulfureux/ has-been / ennuyeux à mourir  et où 40 % des gens ne votent pas, une portion considérable de la population ne s’intéresse donc que de très loin à la vie politique voire la fuit purement et simplement. Ce qui est pratique pour gouverner, car on est tranquille, moins pour obtenir des soutiens populaires quand on a des idées à défendre… Se dire politisé, c’est se couper d’une bonne part de ses soutiens. Et quand, en plus, les idées que l’ont défend auraient pour effet de nuire à la classe de population que l’on cherche à convertir, étiqueter ouvertement ses idées est suicidaire.

Dans ce cas là, on se dit apolitique et apartisan et tant pis si on dit n’importe quoi.

Et quand on a compris qu’en terme de nombre, la classe populaire est généralement celle à courtiser pour faire du chiffre, on comprend que l’expression « apolitique et apartisan » est une des préférées des idéologies de droite, même si elles n’en ont pas l’exclusivité…

Variante de « apolitique » : « Ni de droite, ni de gauche »

Exemple : « Je veux dire un mot à Manuel. Pour moi, pour nous, la sécurité n’est ni de gauche ni de droite. Et je dois vous dire que nous sommes très heureux de son action« , dixit Serge Dassault, au côté de M. Valls, le 11 sept 2012, lors de l’inauguration de la foire de Corbeil-Essonnes. Le sénateur UMP, par ailleurs propriétaire du Figaro a pousuivi « C’est pour ça qu’il a l’appui d’un journal bien connu. Mais, s’il fait des bêtises, on en reparle. Actuellement, c’est très bien. Pour les Roms et tous les autres, c’est formidable. Donc bravo Manuel et continue ! » Ce jour là, Manuel Valls a fait mine de s’éponger le front, moins d’un an après, 7 juillet 2013, il reprenait le même élément de langage. Thomas Guénolé, politologue lui donne le qualificatif de « socialiste de droite », une expression qui mériterait qu’on s’y attarde tant elle fait référence à une réalité dérangeante… Car le gouvernement actuel n’est peut-être « Ni gauche, ni de droite », si vous voyez ce que je veux dire…

[Bonne nouvelle] Opération « Des Biscuits pour les Nazis. »

ça s’est passé à la mosquée de York, dans le nord de l’Angleterre et c’est rapporté par la BBC. Alors qu’une action de l’English Defence League (EDL), un mouvement nationaliste et anti-islam, se préparait devant son bâtiment, plus d’une centaine de ses membres se sont rendus sur place et sont allés à la rencontre des manifestants, les invitant à partager du thé et des biscuits et leur proposant de jouer au football. Après trente ou quarante minutes d’échanges, les militants d’EDL sont paisiblement entrés dans la mosquée.

Le père Tim Jones, responsable de la paroisse où la mosquée est implantée, a également témoigné de son admiration : « [Leur réaction] a démontré la mesure de leur courage – un courage physique, bien sûr, mais aussi un grand courage moral. Je pense que cette modeste petite mosquée a offert un exemple au monde entier. »

 Neil Barnes, un élu local, a pour sa part déclaré que cela avait été « un moment de fierté pour York ». « Je pense que je n’oublierai jamais ce jour où la mosquée de York a contré la colère et la haine par la paix et l’hospitalité »

Biscuits : 1 ; Nazis  : 0

Oups, la prière de rue…

COMMUNIQUE DE PRESSE DE FREDERIQUE CALANDRA, MAIRE DU 20E ARRONDISSEMENT

A propos du centre IVG de Tenon et des manifestations du mouvement SOS tout-petits

Depuis quelques jours, une vidéo diffusée sur internet montre aux yeux du grand public, les agissements de l’association anti-avortement SOS tout-petits qui a pris l’habitude de se réunir régulièrement devant le centre IVG de l’hôpital Tenon pour protester contre la décision de sa réouverture. En effet, ce centre, couplé à une antenne du planning familial, avait été fermé en 2009, par une décision unilatérale de la direction de l’hôpital Tenon et sans consultation des élus.

Une forte mobilisation du mouvement associatif de défense des droits des femmes et de la municipalité du 20ème a abouti en avril 2011 à la réouverture de cette structure.

Je tiens à rappeler que j’ai écrit à de nombreuses reprises au Préfet de police de Paris, Michel Gaudin puis à son successeur Bernard Boucaut pour demander l’interdiction des rassemblements de cette association, qui non seulement constituent un trouble à l’ordre public mais surtout donnent lieu à des prières de rue. En vain, puisque la préfecture continue de les autoriser au nom du principe de la liberté d’expression.

Les habitants du 20ème arrondissement ne supportent plus cette situation qui dure depuis trop longtemps et me font part de leur indignation et de leur désir de retrouver un quartier Gambetta apaisé.

Je me permets de rappeler, partageant avec le Préfet de Police le respect de l’Etat de droit, que si la liberté d’expression est une liberté fondamentale, celle-ci n’est pas absolue. Dans notre République laïque, quelle que soit la religion, les appels à la prière dans la rue sont illégaux. J’ajoute que certains propos entendus dans la vidéo relèvent de l’homophobie, également condamnable par la loi. Une nouvelle fois, je lance un appel au Préfet de police pour interdire les rassemblements intolérables de SOS tout-petits qui menacent la tranquillité de l’ordre public.

Et oui droitiers, en interdisant la prière de rue en visant implicitement les musulmans, vous avez dégommés les catholiques. C’est étonnant comme, à ne pas croire qu’on est tous dans le même bateau, on se retrouve à jouer contre son camps. « Dieu te le rendra » ? Certainement… Quand on défend la liberté d’expression, il faut la défendre pour tout le monde… Où alors c’est une liberté conditionnelle. Plus vraiment de la liberté.

http://cache1.bigcartel.com/product_images/48151001/arabes.jpg

Ce tampon mal élevé est en vente ici par l’artisan tampographe Sardon.

 

Il n’y a pas d’idéologie dans le christiannisme, dixit Benoit CroixVéBaton.

(Billet spécial Noel)Interrogé dans le Financial Times, le pape Benoit XVI a dit ceci

« Quand les chrétiens refusent de se prosterner devant les faux dieux d’aujourd’hui, ce c’est pas au nom d’une vision antique du monde. Mais plutôt par ce qu’ils sont libres de toutes contraintes liées aux idéologies.« 

Lire et relire cette phrase savoureuse…

Quelques questions maintenant…

De quoi parle-t-on quand on se définit comme Chrétien, si ce n’est  d’une idéologie? (Born this way?)

Comment distingue t-on un vrai dieu d’un faux dieu? ( Sur le faux, il y a marqué « Made in China » sur la fesse ?)

« Les chrétiens ne devraient pas éviter le monde, ils doivent s’y impliquer. Mais leur implication dans les affaires politiques ou économiques devrait transcender toutes formes d’idéologies. »

J’aimerais que l’on me précise le sens du mot « transcender ». S’il est bien utilisé dans le sens « dépasser »  alors je lis « Il faut faire de la politique mais sans se référer à des idées politiques organisée. D’ailleurs le christianisme n’est pas une idéologie. »

Suis-je correct?

Est-ce une plaisanterie ?

Benoit, tu nous prend pour des brebis?

Bêêêê ?