L’éducation au media et à l’information, encore, toujours…

En ce moment, des comptes Twitter sont mis sous pressions par la plateforme. Bloqués pour 12h, il leur est demandé de supprimer un message diffusant une article de Libé contenant la vidéo de la manif des Gilets Jaunes devant chez Marlène Schiappa. Et il semble que ce soit suite à une réaction de cette dernière…
 
Je ne voudrais pas dire que je vous avais prévenu mais quand même, je vous l’avais bien dit.😬
 
Un gouvernement qui lutte contre les « #FakeNews« , avec l’aide des tenanciers des réseaux sociaux, pose un gros problème démocratique et de liberté.
Même autoproclamé « progressiste ».
 
Si je fais mine de penser que cette censure n’est pas pour un intérêt personnel, je comprends ce qui guide la démarche.
Car figurez-vous que j’ai discuté, il y a peu avec une tenante du RN. Oui, j’ai une vie pleine de surprises…
 
Une bribe de conversation retient mon attention sur le marché. Je m’incruste aussi poliment, et j’écoute aussi paisiblement, que possible : Je ne sais pas si cette femme était représentative mais au moins, elle m’a semblé explicative de quelques chose.
 
Car son discours « politique » était serti de toutes les rumeurs qu’on peut trouver sur internet. Empoisonnement par chemtrails (On a un aéroport pas loin.), grand remplacement soigneusement orchestré, vers de terre dans les hamburgers, mendiants en BMW, illuminatis, immigrés qui touchent 1800€ d’alloc’…
 
« Mais pour avoir ces informations, il faut bien les chercher. » #RegardMystérieux
Sous prétexte qu’une #fakenews n’a pas été obtenues sans effort, elle ne peut être que vraie…
 
Cette femme, la team capitaliste la range dans les « Complotistes. »
 
Catégorie bien commode qui permet, en plus, de dégommer les gens qui diraient que le capitalisme se réalise, au moins en partie, en réseau concerté. #Bilderberg #Pantouflage #MediaDesMilliardaires Etc…😏
 
Mais cette femme me semble avoir un problème plus important : L’amédiatisme.
L’inéducation aux media et l’incapacité de juger de la fiabilité d’une information.
 
OK, c’est un néologisme. Et si vous avez un meilleur terme, je prends.
 
Selon la team autoproclamée progressiste, la lutte contre le complotisme passe par la lutte contre les fake-news AKA censure.
(Progrès/Censure, on appréciera l’ironie…)
 
Avec tous les risques qu’on peut imaginer.
Risques dont la mésaventure Marlene Schiappa
-GJ-Twitter actuelle n’est qu’un petit aperçu.
 
Alors que la solution passe obligatoirement par l’éducation aux medias et à l’information. Comme on tâche de le faire, @mescafouine , @HygieneMentale
, moi et bien d’autres (mais pas assez), par diverses portes d’entrées.
 
Problème : ça peut avoir un effet politisant. Et pas « exactement » dans le sens du capitalisme…
 
Car regarder avec esprit critique sa propre situation ou celle du monde peut mener à l’idée que le capitalisme fonctionne d’une manière qui s’apparente à une religion et conduit à des destructions dont seuls avaient été capables, jusque là, des phénomènes géologiques spontanés.
 
Du coup, les tenants d’un capitalisme intégral (aka libéralisme.) sont pris en tenaille.
Éducation et risque de conscientisation politique OU Censure et risque de maltraitance démocratique. Quel choix est fait selon vous? Réponse…
 
Ce n’est pas tranché. 🙂
Les 2 co-existent.
Les nouveaux programmes scolaires intègrent cette éducation.
https://eduscol.education.fr/cid72525/presentation-de-l-emi.html
 
Mais s’ils l’intègrent comme l’education sexuelle, ce sera la cata.
(Programmes : 3 séance d’éducation sexuelle, affective, égalité H/F, genre, etc… PAR AN du CP à la Terminale.
Réalité : 1 séance « Contraception » en 4e et une formation quasi-nulle pour les prof.)
 
Je soutiens que l’éducation aux medias et à l’information devrait être une matière complète visant à rendre les élèves autonomes dans leurs divers rapports à l’information. (Partage si t’es OK.)
 
Et alors, à ce moment là, peut-être, on ne craindra plus ni la #démagogie, ni les #FakeNews, que celles ci soient agréées par le gouvernement ou par les gouvernés. (Et on vivra tous aux pays des licornes avec des nuages en barbe à papa.)

Le Gouvernement vous (dé)forme sur les fakenews…

Je viens de recevoir sur ma timeline, la version gouvernementale d’un ‘tuto’ contre les #fakenews
Et le moins qu’on puisse dire, c’est que c’est mauvais. Voilà pourquoi :

Tout d’abord, parce que du point de vue pistes de repérage, cette vidéo est creuse.
La vidéo de 30’ (https://twitter.com/gouvernementFR/status/1071381210922958848) dit seulement « Il existe des comptes parodiques. » (Quelle nouvelle!) et « Méfiez-vous du sentiment de scandale. »

Vous ne trouvez pas que ce genre de « piste pédagogique » tombe opportunément bien, en cette période où des images qui repoussent le niveau du scandale au sujet des actions policières sont effectivement produites, parfois par la police elle-même ?

A cela vient s’ajouter la petite idée que « Les fakes-news seront de plus en plus difficiles à repérer par le citoyen. » Que je ne peux que mettre en lien avec la volonté du gouvernement de faire passer une nouvelle loi contre elles… #Pédagogie.

Si on imagine que le gouvernement a des actions cohérentes entre elles -ce qu’on lui souhaite, quand même…- alors on entend venir ce sous-texte : «On va vous aider, parce que c’est difficile pour vous, vous comprenez…» #Propagande

Puis les journalistes apprécieront la référence au président des Etats-Unis, mis au même rang qu’eux niveau esprit critique… Alors que le type doit en partie son élection sur la PROPAGATION de maxibullshit… #CrookedHillary

La vidéo complète, d’une durée de 1’47, (https://www.youtube.com/watch?v=YSX8J-BGvjk) ajoute peu de choses :
Faire une recherche et se fier aux instances médiatiques de fact-checking… (Quelle nouveauté ! Bis.) Mais n’aborde par les questions de qualité des sources ou de loyautés. (Par exemple des instances médiatiques de fact-checking…)

Ah, oui, et puis le gouvernement propose de faire se sentir ridicules les gens qui diffusent des fake-news…
Tout en signalant que ça peut toucher tout le monde, même très involontairement.
La Bienveillance : #MaisçaCétaitAvant

Pour rappel : Ne soyez pas un enfoiré https://www.youtube.com/watch?v=5opz8kvVovs

On peut bien sûr parler de l’intervenante de cette vidéo. Fondatrice d’une agence de conseil en com’ qui a fait sa spécialité de l’exploitation de vos données pour aider à vendre ou à avoir l’air cool. Sur leur site ça se dit :

Conseil en stratégies digitales objectivées par les données d’opinion et de comportement.
Collecte et interprétation des traces numériques des internautes.
Orientation des décisions stratégiques des organisations pour […] leur réputation et […] leurs parts de marché.

Niveau informations orientées, #storytelling et ton charmant « alliant les sentiments et les #licenciements » comme dirait Alain Souchon, la dame s’y connaît probablement un peu…

Et je ne sais pas vous, mais si je devais trouver un prof de Kung-Fu pour que mes poules fassent de l’autodéfense, je vérifierais d’abord que ce n’est pas un renard… #ChickenRun

Voilà…
A toute fins utiles, juste histoire que vous sachiez aussi d’où je parle, je rappelle que ça fait 5 ans que je tourne un cursus d’ateliers d’autodéfense intellectuelle.

Ateliers

Et qu’un tuto sur le même thème m’a été commandé, il y a 6 mois : Il est bien plus complet, et si c’est dans vos préoccupations, au moins aussi neutre, que celui du gouvernement (!)


Bon visionnage.