Comprendre l’affaire de Karachi en 3 minutes.

Voilà un très bel exemple que ce que la presse doit, à mon avis, faire pour utiliser au mieux internet comme vecteur d’information.

Voici donc une animation, à la fois très simple et très claire concernant l’affaire de Karachi. Affaire dont je ne connaissais rien ou presque, il y a encore 10 minutes. Rien de rébarbatif et, au contraire, que du très instructif. Un minimum de langue de bois et très peu de surplus voire pas.

ça me plait beaucoup.

Par contre, l’affaire en elle même, une grivèlerie de grande ampleur est une vraie saleté.

L’info amusante que je tire de cette infographie c’est que si Chirac n’avait pas détesté Balladur, on n’aurait jamais rien su… Ah! Les petits délices de l’entre-déchirement fratricide…

 

 

 

 

« Excellence française »

Quelques suggestions de lecture conjointes…

Sur les DMP (!!! Dispositifs Manuels de Protection = Grenades) sonores…qui font bien peu de bruit dans les media.

Puis l’article où vous pourrez lire ceci

L’UMP, qui souhaite voir se développer la « filière d’excellence » qu’est l’industrie de la défense, plaide également pour la création d’un fonds d’investissement, qui pourrait être alimenté « de ce domaine » : en ligne de mire, la cession de participations dans le capital de la DCNS, de Safran ou de Thalès.

Et pour rire un peu, un article sur ce qui pend au nez des marchands d’armes, pardon sur les représentants de l’excellence française en matière de défense. On a aussi appris que Amesys (Dont le nom sonne quand même vraiment trop bien avec un nom qui sortirait tout droit du Générateur de multinationales…) avait vendu à Khadafi le 4×4 blindé, bourré de technologies de furtivité qui lui a permis de fuir la Lybie. Et ce au cours d’un programme qui fleure bon la Novlangue  le  « Homeland Security Program », le Programme de Sécurisation des Terres Natales.

Parlez-vous Français? Oui!!! J’adore le France…. 🙂

Le France, son good pain, le Tour Eiffel, ses great missiles, ses happy DMP, ses beautiful chars, ses awsomes 4×4 blindés.

Le french excellence.

La France (n’) aide (plus) la Lybie. Merci Takkiedine (Encore lui!)

Comme le dit la sagesse populaire : « Faire ou défaire, c’est toujours travailler »

Ainsi, la France a beau jeu de s’être placée en fer de lance de la « libération » de la Lybie.

Car en 2008, c’est l’armée régulière française qui a formé les services de surveillance du Colonel à l’utilisation d’un logiciel français permettant de repérer le moindre internaute en fonction des sites qu’il visite. (Ce qui, au passage, indique que l’armée française utilise abondamment cette technologie….)

Et, Ziad Takieddine a fait l’intermédiaire commercial… Montant du contrat 10 millions. En ce qui concerne les militaires formateurs…et bien ce sont des fonctionnaires, donc, a priori,  je les ai payé avec mes impots. Et vous aussi.

Petite affaire d’état du matin.

Je me demande quel impact va avoir ces révélations concernant l’affaire Bettencourt.

Des journalistes ont été espionnés et leur source sanctionnée. C’est interdit.

Ce fut sur ordre de l’Elysée.

La thèse inverse fur répandue par des ministres en exercices. Et par le président de la République.

Philippe Courroye, que l’on soupçonne d’être beaucoup plus « compréhensif » car impliqué et proche des personnes mises en cause,  a lui même œuvré au fait que l’affaire lui soit remise. (Il a, ensuite -c’est du moins l’impression qu’il a donné- tout fait pour plomber l’affaire. Ce qu’entend Eva Joly par « opère dans un cadre procédural inadéquat.« )

Je pense qu’il faut avoir lu cet article, car presque chaque paragraphe recèle une révélation importante.

Et relayer, afin d’éviter qu’une telle bombe dorme sous le flot quotidien des nouvelles.

Dettes+Tétris = Debtris

Voici une très jolie infographie, créée par Information is beautiful, un site qui met régulièrement en ligne des informations transformées sous forme visuelle.

Cela permet de mieux faire des comparaisons. Et notamment, de mieux appréhender les données qui sont des grands nombres.

Une telle mise en image est appréciable car, en tant qu’humain lambda s’informant, nous sommes confrontés quotidiennement à de tels grands nombres, or il est prouvé (par qui, j’avoue que je ne sais plus….) que nous ne leur donnons pas de réalité pratique et que donc, nous avons tendance à nous laisser avoir par de tels nombres exprimés en millions ou milliard. En fait, à partir d’un certains niveau, on classe tout dans « Oulah, ça c’est beaucoup. »  Mais il y beaucoup et BEAUCOUP…

Voici le debtris, une mise en regard de différentes sommes d’argents liées aux Etats-Unis. Pour ceux et celles qui ont lu le billet d’hier, c’est l’avant dernier rectangle qui me semble en rapport (« Coût global de la crise du crédit »)

Au passage, appréhender les graphiques aussi demande un certain…regard. Regard qui, instant d’auto-promotion, vous sera fort pédagogiquement conduit à exercer lors de l’atelier, « Déchiffrage de la propagande », sur les statistiques, les graphiques et les données mathématiques. Voir la section « Ateliers » qui sera bientôt ouverte sur ce site…

Et en attendant, la version « Royaume-Uni » du Debtris.

Transformers 3 ne transformera rien…

Dans la série « la voiture nous sauvera », je suis allé voir (Vous allez dire, c’est ma faute, j’aurai dû m’en douter…) Transformers 3.

Des grands robots, qui changent de formes, se battent entre eux. Les gentils sont campés par des voitures de sport et des camions. Et évidemment ce sont des robots « masculins » (Pourquoi? Vous, auriez-vous l’idée de donner un genre à votre frigidaire???)

Si je suis allé voir ce film c’est parce j’aime les effets visuels… Ce qu’on appelle couramment les effets spéciaux mais qui sont en fait la partie imagerie par ordinateur de ces effets là… Mais le plaisir de voir un film à grand spectacle a été quelque peu matraqué par la pluie de placement produit…

Car, bien sûr, tous ces véhicules ont des marques. De Chevrolaide à Ferrarote, j’en passe et des quantités : C’est le salon de l’auto…

Fait d’ailleurs intéressant, les gentils sont des véhicules de grandes marques rutilants (vus de face, souvent, comme ça, on voit bien l’insigne.Comme ci-dessus… Mention spéciale à la petite jaune qu’on voit tout le temps) et les méchants ont soit des formes animales (oiseaux, vers.), soit de formes de guimbardes rouillées, soit, et c’est le summum, les formes de véhicules de services publiques (Police, camion poubelle.). Et j’y pense maintenant mais, dans l’histoire, il est affaire d’un robot traitre et il  s’agit bizarrement d’un camion de pompiers… Quel idiot! J’aurai dû imaginer dès le début qu’il allait faire un sale coup celui-ci!!!

Ce ne sont évidement pas des coïncidences. Pas quand le placement produit est présent dans, à vue de nez, 60 à 70 % des plans (Je n’en ai jamais vu autant. Une autre mention à un grand réseau de télécommunication : Chaque écran, vidéo, chaque ordinateur presque ont son sigle. Presque car les autres vont à une autre marque…) Et il n’y a pas beaucoup de conclusions possibles à ces faits. Ce filme prône, de manière sous-jacente, l’idée que la technologie, la nouveauté, et l’entreprise privée sont nos sauveurs. Et qu’à l’opposé, le réparé, les services publiques (A l’exception de l’armée, ominprésente chez les gentils…) , la nature sont à soumettre ou à éliminer. Et je ne parle pas du discours direct prôné par les robots : Liberté au dessus de tout, sacrifice pour la patrie (USA, hein, pas autre chose.), réussite individuelle bien que bossant en équipe…

Un film qui , malgré son nom ne change rien du tout et prône juste l’inertie, voire un progrès suicidaire finalement… La salle comptait essentiellement des adolescents. ça me motive vraiment à mettre sur pied mon module de formation sur le placement produit…

PS : D’après mes source Michael Bay est un familier des placements produits outranciers. Et il bat ses propres records de films en films semble t-il. 35 marques défendues dans The Island. ». Puis 47 dans Transformers 2. Certains pariaient sur le fait qu’il se surpasse encore dans le 3. Finalement, je n’en ai peut-être vu que 10 à 20 %… Mais en fait, le placement produit, dans un film basés sur des personnages qui était initialement seulement des jouets, c’est LE concept du film. Hasbro avec le premier film avait engrangé 480 millions en merchandising. Pas mal pour un film sans doute quasi-payé par la pub cachée. Et je ne parle pas des entrées… Alors il y aura un Transformers 4, c’est certain. Peut-être bien un 5 et un 6 d’ailleurs. Pourquoi se priver?

« Devenez-vous même. »

Une bien jolie phrase, pleine d’encouragement, très positive, non refusable (Qui refuserait d’être soi-même?)

En langage très non spécifique aussi… Chacun peut donc y voir midi à sa porte… Les campagnes ci-dessous en sont l’illustration parfaites

Alors voilà ce qu’y voit la France

Et voilà ce que voit le Canada.

Avec une version, on apprend le métier de militaire, avec l’autre on assume le fait d’aimer les sports masculins.

Encourager la militarisation VS Encourager l’estime de soi et le sport.

Avec « devenez-vous même » on pourrait encourager à faire n’importe quoi.