L’autonomie des universités, c’est l’asservissement des étudiants…

Un article pour se rappeler ce que cache l’expression « Autonomie des universités » ouverte par « l’harmonisation européenne des diplômes » : http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/06/04/les-emprunts-etudiants-malediction-des-jeunes-americains_3423644_3234.html#xtor=RSS-3208

Des années d’étude coutant chacune entre 2000 et 40 000 dollars pour les seuls frais de scolarité (En surplus donc l’hébergement, la nourriture, la santé, etc…), 4 années d’études pour un premier cycle universitaire, des taux d’intérêts à 3,2% susceptibles de passer à 6,8… Si les pauvres veulent faire des études, bon courage… Il y en prennent pour 20 ans de remboursement et d’allégeance forcée au système bancaire et aux détenteurs de capitaux. En payant 2 à 3 fois le prix de leurs études au final.

On ne dit plus « Autonomie des universités », on dit « Asservissement des étudiants »

Comment la diplomatie américaine veut imposer les OGM.

Pour ceux et celles qui souhaiteraient voir à quoi ressemble un campagne de relations publiques à l’échelle du Monde, vous pouvez lire cet article. Il est a noter que dans cette campagne de fabrication du consentement, vous ne verrez sans doute aucune affiche, aucun spot télévisé, aucun papier dans vos boîtes aux lettres. En fait, vous pourriez ne jamais rien en savoir… Et vous savez le meilleurs? Ce n’est pas le fait d’entreprise, non, mais du gouvernement US!

En 2008, pour empêcher la Pologne d’interdire les OGM dans l’alimentation du bétail, le département d’Etat avait également invité une délégation du ministère polonais de l’agriculture à rencontrer des experts, notamment du département de l’agriculture américain. Entre 2005 et 2009, 28 voyages ont été organisés de la sorte aux Etats-Unis, avec des délégations de 17 pays.

 

Voyages, conférences, évènements divers et variés pour viser les leaders d’opinions, journalistes, scientifiques, mais aussi pression directes pour contrer des lois auprès des décideurs.

Selon le rapport de Food and Water Watch, 70 % des câbles [diplomatiques ]échangés avaient à trait aux lois et régulations des pays étrangers quant à l’agrochimie et 38 % portaient sur des pays membres de l’Union européenne, parmi les plus hostiles. Dans un câble de 2009, l’ambassade américaine en Espagne demande ainsi « une intervention du gouvernement américain de haut niveau », à la « demande urgente » de Monsanto, pour lutter contre les opposants espagnols aux cultures OGM. L’ambassade de France a, elle, proposé de tenir une conférence sur le thème « comment les biotechnologies peuvent répondre aux pénuries dans les pays en développement » pour contrer l’image négative dont pâtissent les OGM dans l’Hexagone.

Quant aux résultats immédiats, vous ne les verrez pas non plus car ils auront lieu dans les officines gouvernementales.

En 2005, l’ambassade d’Afrique du Sud informait ainsi Monsanto et Pioneer de deux postes vacants au sein de l’agence gouvernementale de régulation des biotechnologies, leur suggérant de proposer des « candidats qualifiés ».

Lire l’article en entier ici.

Lire la source (anglophone) de l’article.

L’Institut Montaigne, une asso indépendante?

Il est utile de questionner l’indépendance lorsqu’elle est fortement proclamée.

Etudions rapidement le cas de l’Institut Montaigne.

Cet Institut, connu pour être un Think Tank libéral se dit pourtant indépendant car il refuse toute subvention publique.

Soit.

Le refus des subventions est une condition nécessaire pour proclamer son indépendance.

Mais pas suffisante…

Voici une liste des donateurs de l’Institut Montaigne.

Pour « limiter la perte d’indépendance », aucun ne peur donner plus de 2% du compte de produit de l’Institut. Compte qui se monte à 3 000 000€.  Cela fait quand même 60 000€.

Par ailleurs, dans cette liste de donateur, on trouvera, par exemple Axa, Allianz, Groupama, CNP Assurances, La Générale de Santé,  MACSF,(Assurances, assurances, assurances) Sanofi-Avenis, Servier Mondes, Sorin Groups Stallergenes (Labo pharmaceutiques). N’avez vous pas l’impression que, vus comme ça, classées, ces entreprises ont des intérêts communs?

Aussi lorsque l’Institut Montaigne produit une vidéo pédagogique sur le système de santé français, j’ai un peu de mal à accepter la pilule. La vidéo semble pleine de bon sens mais le diable se cache quand même souvent dans les détails… Que cherche cet Institut? (Et je passerai outre le détail de la récupération de « la vidéo faite en dessins », concept initialement créé par des groupes d’éducations populaire effectivement de gauche, et désargentés (et créatifs),eux.)

Restons sur l’indépendance. Dans la liste des donateurs, on trouve aussi 3i, La Caisse des Dépots, le groupe Banque Populaire, la Banque postale, HSBC France, Lazard Frères, Rothschild et Cie, The royal Bank of Scotland France, Wndel Investissment, Equistone : Banque, banque, actionnaires professionnels, banques, banques, gestion de fortunes, banque…

Et puis aussi tous les médiatiques… Les 3 V : Vinci, Vivendi, Véolia. Les 2 B : Bolloré, Bouygues.  GDF-Suez et toute une floppée de gestionnaires de fluides plus ou moins énergétiques ainsi que de cabinets d’avocats.

Question : Est-ce que tous ces entreprises financerait une asso qui auraient un ton différent du sens de leurs intérêt? Est-ce que ces boîtes favoriseraient une associtaion qui aurait la liberté de penser en dehors du bain culturel dont elles sont issues?

L’Institut Montaigne n’est donc ni indépendant, ni apolitique.

Récupération de formats médiatiques initialement de gauche, apolitisme proclamé ou indépendance portée en étendard, media présentant des infos semblant de bon sens en trop peu de temps pour développer les raccourcis… Bienvenu dans le fonctionnement des officines de droite. Car il faut bien que le peuple accroche et soutienne pour qu’une oligarchie se maintienne…

Recours à l’argument de la dette odieuse contre la Debtocracy,

Par le biais de la dette, et avec la complicité des dirigeants locaux, on a mis des nations entière en état d’obeissance et quasiment d’esclavage. C’est le cas de la Grêce à qui on serinne le fameux « Il n’y a pas d’alternative » cher à Thatcher.

Alors voici un film important, créé par des grecs pour les grecs mais a un retentissement internationale . Il explique très bien le paragraphe ci-dessus et il introduit très bien le concept de dette odieuse.

Une dette odieuse est une dette qui répond à 3 critères :

-Des gouvernants contractent une dette sans que les citoyens ne le sachent.

-L’argent est utilisé de manière opposée à l’ intérêt des citoyens.

-Les créanciers sont au courant des 2 points précédents.

Le documentaire explique certaines manières, sous-médiatisées en Europe, avec lesquelles des pays ont géré des crises qui avaient été créé par des médicaments proches administrés par les mêmes médecins (FMI en tête.)

Ce film rejoint ma liste de longs films à voir quasi indispensablement actuellement. A partager et faire tourner largement. Une forme d’étrennes. Bonne année…

Comment ne pas payer d’impot?

J’avais déjà relayé une infographie, il y a quelques temps

Cet article donne quelques détails sur la manière dont les multinationales paient le minimum d’impôts.

Dans le cas de Starbucks, par exemple, le café est acheté à une filiale du groupe…basée en Suisse. La filiale vendant le café à un prix mis sur orbite grâce à une marge de 20% ! Ajoutons à cela que l’enseigne nationale locale paient 6% de son chiffre d’affaire pour droit d’utilisation de la marque à sa maison mère, basée aux Pays-Bas…

Amazon fait plus direct. Si vous achetez en ligne (où le pourriez vous?), le magasin est en fait un petit bureau au Luxembourg…

Pour ne pas payer d’impôts, il est donc important d’être gros. Ensuite de louvoyer. Et enfin de ne pas se faire un cas de conscience avec les route, hôpitaux et autres écoles que l’on entretien de moins en moins faute de deniers dans les caisses des Etats.

 

L’origine des « 3% des déficit maximum » expliquée aux enfants

Ce chiffre, qu’on entend et lit à longueur de déclaration politiques, la règle d’or, le déficit maximum pour pouvoir rentrer dans l’Europe, a une origine savoureuse, que je vous conseille de découvrir dans cet article du Parisien. On y lira les propos du haut fonctionnaire qui a inventé ce chiffre…

Je vous suggère de vous attarder sur ces 2 phrases pour comprendre la hauteur de l’imposture :

Mitterrand veut qu’on lui fournisse rapidement une règle facile, qui sonne économiste et puisse être opposée aux ministres qui défilaient dans son bureau pour lui réclamer de l’argent. »

 

Plus tard, cette référence sera théorisée par des économistes et reprise dans le traité de Maastricht, devenant un des critères pour pouvoir intégrer la zone euro.

3%, la règle d’or…C’est au nom de cette règle qu’on refuse de construire des écoles, des hôpitaux, qu’on ferme les maternités dans les sous-préfectures. Pourquoi 3% ? Parce que 3, « ça a traversé les époques, ça fait penser à la Trinité ».

Et combien d’autres bêtises, véritabilités de ce genre, semblant plus vraies parce que assénées depuis des années,  régissent les gouvernances?

Chiffres de la délinquance : Hortefeux récidive.

Brice Hortfeux, sur RMC, le 19/09/2012 disait :

« Cela fait trois mois consécutifs qu’il y a une dérive de la délinquance dans notre pays. Si vous prenez les mois de juin, juillet, et août, ceux-là ne sont pas encore rendus public mais j’ai un certain nombre d’éléments, […] vous vous apercevez que les vols avec violence, les atteintes à l’intégrité physique qui est un point extrêmement sensible, et dieu sait que l’opposition de gauche nous l’avait reproché, […] ont augmenté de manière importante en juin, de 11,5 % en juillet et, selon les éléments dont je dispose, de près de 9 % au mois d’août. Je rappelle que lorsque Nicolas Sarkozy avait l’autorité sur les services de police, l’augmentation était de 2 % par an ». 

Ceci est COMPLETEMENT FAUX.

Pour en savoir plus, je vous conseille la lecture de cet article de « Décodeurs », le blog de vérification des discours politiques. C’est très pédagogiquement expliqué, à grand renforts de graphiques tous à fait justes et de sources citées, elles.

Au passage, il peut être utile de clarifier ce qu’est, pour vous la récidive…

Saviez-vous qu’il existe, dans le droit français la récidive et la réitération?

Un récidiviste est une personne condamnée une seconde fois pour un acte qu’elle a déjà commis.

Un réitérant est une personne condamnée une seconde fois mais pour un acte différent.

Les réitérants entrent-ils dans les chiffres de la récidive? Je pense que ça doit dépendre de qui donne les chiffres… A proprement parler, ça ne devrait pas être le cas.

 

Le savon, c’est du luxe.

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=Sx9pz3pDgkk]

Une petite chronique de vérification de discours politique, diffusée sur Arte que je trouve très utile et bien faite… Aujourd’hui Christian Estrosi nous explique que les socialistes ont privilégié les riches alors que Nicolas Sarkozy avait pensé aux pauvres. Nicolas des Bois VS le Sherif de Nottinghollande?