Le Grandéba : Introduction, du grand débat national au Grandéba.

Le 15 janvier dernier, le gouvernement a lancé une opération intitulée Le Grand Débat National.

Elle durera deux mois, jusqu’au 15 mars et aura plusieurs formes.

L’une d’entre elles, c’est une succession de dates auxquelles le président sera au cœur de grands meetings où on pourra poser des questions et écouter les réponses. Sagement.

Une autre de ces formes, ce sont des réunions que chacun pourra organiser comme bon lui semble. Des documents sont disponibles en lignes pour guider l’organisation et des fiches sont censés aider à la discussion. Des questionnaires pourront être imprimer et servent de support à des enquêtes en ligne.

Tout cela est présenté par l’exécutif comme étant une consultation, terme qu’on retrouve dans la lettre aux Français publiée en ligne, dans la presse et qu’on recevra peut-être dans nos boîtes aux lettres.

Et le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a exclu dès le 19 décembre tout “détricotage” de la politique menée depuis le début du quinquennat à l’issue des trois mois de la « concertation nationale », un autre terme qu’on retrouve dans la communication de l’Élysée.

Enfin, Pascal Perrineau, un proclamé garants de l’opération disait le 22 janvier que c’était un débat et pas autre chose.

L’idée que tout cela est une opération politique à double fond a commencé à faire son chemin. En analysant les formes de cette opération inédite que l’on appellera le Grandéba, nous allons voir, ensemble, qu’hélas, c’est bien le cas.

Ce podcast est divisée en 3 parties. Vous pouvez les écouter presque indépendamment les unes des autres, écouter celle qui vous appelle le plus, continuer plus tard avec une autre ou écouter les 3 dans l’ordre. Je vous encourage à le faire sur des temps de votre journée que vous pouvez partager avec de l’audio, temps de transport en commun, de cuisine ou autre. Je vous encourage aussi à naviguer à travers les différents liens vers les sources que j’ai pu utiliser.

Tout d’abord, je nous propose de parler des différents niveaux de participations dans la démocratie, parce qu’entre consultation, concertation, débat, le Grandéba mélange un peu tout. Mais les mots ont un sens. Considérez cette partie une initiation à l’évaluation d’un critère important des démocraties à travers un cas pratique. Spoiler : C’est pas brillant.

Ensuite on s’attardera sur les fiches démagogiques, pardon, les kit méthodologiques censés guider le Grandéba, et particulièrement sur la forme des questions qu’ils contiennent. Parce que si tout cela est présenté comme une consultation, on est en droit de l’analyser comme si c’est était une. C’est une partie de debunkage, d’autodéfense intellectuelle, qui vous apprendra à repérer les biais dans les questionnaires d’une manière générale et éviter de vous faire avoir à l’avenir.

Et enfin, nous prendrons un moment pour nous demander pourquoi Emmanuel Macron a choisi cette forme de réponse en particulier. Et nous verrons qu’il y a un vrai risque pour les Gilets Jaunes de se voir éteindre sans autre forme de procès. Et un vrai risque de mettre le feu à La REM. Vous adorerez cette partie si vous aimez les jeux du trône, les spin-doctor et les machiavéliques stratégies politiques de communication.

Rappelez-vous  : Emmanuel Macron a été, en grande partie, élu grâce à des opérations de comm’ minutieusement réfléchies. On peut lui reprocher beaucoup de choses mais ce serait une erreur que de le sous-estimer sur ce plan. L’opération Grand Débat est une manipulation très bien pensée qui peut amener une grande déconfiture au mouvement social et ouvrier si on n’y fait pas attention. Dans ce podcast, je vous explique en quoi et pourquoi.

Ecoutez la première partie …

Nouvelle pub EDF : Du « bon » usage d’un budget pub pour servir son actionnaire…

Dans « Le nouvel esprit du capitalisme » de Eve Chiappello et Luc Boltanski ,on apprend que le capitalisme ne survit que grâce à la récupération de ses critiques.
 
Dans sa nouvelle pub #EDF tâche opportunément de nous faire croire que les aspirations révolutionnaires se résument à des voitures électriques et des panneaux solaires…
 
https://www.youtube.com/watch?v=0wCSc9S0Q-Y
 
Dans cette nlle pub #EDF, on appréciera le discours disant que « Les gens veulent toujours tout changer mais ça n’a pas changé grand chose, sauf maintenant, l’énergie. »
Ah bon?
 
Dans cette nlle pub #EDF, on appréciera le gloubiboulga des connotations, mettant au même niveau Mai 68, luttes féministes, chute du mur de Berlin, célébration bleu-blanc-rouge de la coupe du monde de 98. Non, « des gens dans la rue » =/= « Les gens veulent tout changer. »
Ce gloubiboulga vise probablement à cibler le plus de classes de populations possible. Différentes générations, différentes préoccupation, gauche, droite, etc…
On n’est pas dans une pub pour une niche de consommation…
 
Dans cette nlle pub #EDF, on appréciera d’ailleurs la séquence des événements retenus et une des interprétations possible des cibles : Extrême gauche-Gauche-Droite-Extrême Droite. Il y en a qui ont retenu la leçon du 1er tour des présidentielles. Ou pas.
 
Dans cette nlle pub #EDF, on lira avec intérêts les écritures non floues : « Cessons de nous haïr »; « Droits de la femme »; « La Nature, le futur. » ; « Il n’y a pas de Plan B. » (#TINA) ; « Planète. » Le social, l’environnemental, le patriotisme et en même temps le « citoyen du monde » sans aucune critique du capitalisme, ça ne vous rappelle la ligne politique de personne?
Vraiment? Aucune critique du capitalisme, horizon dégagé grâce à l’entreprise et à la technologie seulement positives, sur fond de « Tout le monde a les mêmes intérêts et veut la même chose au fond. » #ToutChangerRienChanger
#LREM
 
Dans cette nlle pub #EDF,au prix d’une concession à l’existence d’un peuple (#Populisme) uni, on réduit les aspirations présentes de celui-ci à ne vouloir que sauver le climat à travers les entreprises. #CapitalismeVert
 
La publicité, chez EDF, c’est tout une histoire… Dans les années 80-90, elle déploie une énergie (!) et un pognon de dingue (lol) dans des spots alors qu’elle détient le monopole de l’électricité. La fonction n’est alors pas d’engranger des ventes : Personne n’a le choix d’aller se fournir ailleurs.
http://www.strategies.fr/actualites/marques/r8372W/plus-que-des-spots.html
 
Les fonctions semi-avouées sont au minimum de faire rentrer dans la tête des gens un certain discours et d’avoir un pouvoir financier sur la presse
 
Pouvoir qu’elle ne s’est pas privé d’exercer lorsqu’un journal a publié des infos déplaisantes sur l’EPR.
http://observatoiredelapublicite.fr/2011/11/17/edf-la-tribune-et-la-publicite/
 
Rappelons par ailleurs que EDF a comme actionnaire l’Etat français, à 83,7%
https://www.edf.fr/groupe-edf/espaces-dedies/investisseurs-actionnaires/l-action-edf/structure-du-capital
 
Dans un contexte où, pour une bonne partie de la population, la moindre parole émanant du gouvernement est décrédibilisée, du seul fait que ce soit le gouvernement qui parle, ce spot d’EDF tombe à pic.
 
Dans cette nlle pub #EDF, bonus, on trouve une #RenaultZoé en placement produit, en pub dans la pub. Renault dont un des plus gros actionnaire est…l’Etat Français (15% https://www.zonebourse.com/RENAULT-4688/societe/). Décidément quelle chance que ce spot s’inscrive, en plus, dans la continuité du plan de comm’ démarré en novembre par le Ministère de la Transition énergétique après une réunion avec les constructeurs automobiles !
https://youtu.be/VEaWpkAtxpo
 
Bref, bref,…
 
Au regard des utilisations passées de la publicité par EDF, des structures actionnariales, des calendriers des plans com’ et des discours même pas sous-jacents, il n’est pas déraisonnable d’envisager que ce spot, très court, très simple à réaliser rapidement, et donc très peu cher car aussi blindé d’images d’archives gratuites soit un geste de secours en urgence envers le gouvernement.
 
Mais une aide d’urgence au gouvernement, c’est pourtant l’effet de ce spot. Un effet qui ne peut pas avoir été ignoré par les professionnels qui ont conçu ce spot. Car, décider des impacts de leur productions, c’est leur métier.
#NousVousDevonsPlusQueLaLumière #DevenonsLEnergieQuiChangeVosIdées.

Horrible petite lecture du matin…

On appréciera déjà le titre « Face à » plutôt qu’un truc du genre « Avec »… Aller, un peu de debunkage d’inepties religieuses sur l’homosexualité. (#Pléonasme)

(Les images ont été publiées par https://twitter.com/nocteon)

 

Paragraphe 1 : Nos positions antérieures étaient complètement fausses.
Mais quand même, l’homosexualité peut être une phase. Et les homo se sentent coupables.
#LectureDePensée

Paragraphe 2 : On a le droit de se sentir gênés quand même! Et les homo se sentent coupables.

Les 2 premiers paragraphes sont assez softs en fait.

Paragraphe 3 : Etre homo ce n’est pas la même chose qu’avoir des comportements homo. Retenez vous du transpédégouinage mouillé.
Ou comment gérer sa dissonance cognitive entre l’injonction de tolérance et celle de discrimination…

Paragraphe 4 : Oui, notre paragraphe 3 est tordu. Mais les relations homo c’est pas pareil que les relations hétéro.
Point.
Parce que.
Et pis c’est tout.
#AhBon? #Sources?

Paragraphe 5 début : La relation homo est inféconde. Mais pas inféconde comme les hétéro inféconds, d’ailleurs la preuve, eux ils peuvent adopter.
#CaCEstDeLaPreuve

Paragraphe 5 fin : Les études scientifiques sont fausses. Believe my opinion. Du coup : Doute➡️Paf ! Appel à l’ignorance ➡️ Principe de précautions ➡️Les enfants doivent être protégés, tout ça, tout ça. #PoidsDeLaPreuve
https://www.youtube.com/watch?v=M6kYqnpV2XQ&index=16&list=PL3afqzRJWpYLuh3W3zb_a80usGoee8UtI … #PenteGlissante

On déconne mais la plupart des religions sont basées sur ce schéma : « On ne peut pas prouver que Dieu existe, donc dans le doute, on va faire ce qui est écrit dans ce bouquin. D’ailleurs il ne peut pas être totalement faux, c’est Dieu qui l’a écrit! » #RaisonnementCirculaire

Avec une stratégie du doute, doublé d’un appel à l’ignorance, et on rentre dans le rond-point sans sortie du raisonnement circulaire. Imparable.

Les définitions (S’il y avait encore des gens qui pensaient qu’il y a un certain pouvoir à décider du sens des mots, cqfd…) :
« L’homophobie » (#OnEstBienPlacés) : En France, les homo ne devraient pas trop la ramener puisqu’à d’autres endroits, c’est LEGALEMENT un crime.
ET
L’homophobie c’est pas bien, sauf s’il s’agit d’influer sur ce qui est LEGAL ou pas.
#HypocrisieLevelLégendaire
#OnVousVoit

« L’homoparentalité » : On est contre. C’est tout. Enfin, pas nous, l’Eglise. Mais c’est presque pareil.

« Homosexualité et vie chrétienne » : Si on vire tous les homo de nos tâches bénévoles, on sera plus très nombreux et on sera dans la mouise…Déjà que… Alors bon…

« La Bible » : Story time! 2 entités célestes arrivent dans une ville. Personne ne veut les accueillir. Alors #Dieu (L’inspirateur du bouquin, remember?) crame la ville. Mais c’est surtout parce qu’ils étaient pas accueillants.#Booo!
La sexualité c’était secondaire.
Mais quand même.

Du coup, c’est évident, la Bible dit c’est MAL! (Par contre, les passages où on dit que si tu insultes père ou mère, tu seras mis à mort, que tu ne peux pas porter 2 étoffes différentes, ou que tu dois choisir entre Dieu et l’Argent, c’était faux.)

D’une manière générale, les prises de positions religieuses sur l’homosexualité sont de bonnes bases de travail pour qui souhaite s’entraîner à décortiquer les doubles discours.
Facile pour démarrer et tellement savoureux.
Je recommande.

Peste Bleue Brune sur la com’?

Le cas récent de la com’ de @sonjoachim, et celle de quelques députés #LREM depuis 18 mois, a suivi un modèle proche de celui utilisé de multiples fois, durant des années par…le #FN. Et entre LREM et FN, la forme de la #com’, c’est pas la seule ressemblance…

« Comment exister médiatiquement dans une marée monolithique de députés ayant interdiction de sortir du lot par leur vote ? » peut trouver la même réponse que « Comment exister quand les media ne veulent pas de vous ? » : Le coup de com’ par l’indignation.
Recette :

A)Volontairement ou non, faire une sortie ignoble.🤮 Ou indigne de la fonction. Scandaleuse. Limite illégale aux regard des lois visant à protéger des discriminations.

B) Réactions de la twittosphère, (Donc, comme pour le hareng fumé (https://www.youtube.com/watch?v=DbpPshPOmOo) , méfiez-vous de vos RT, surtout les plus indignés…) puis d’un puis plusieurs media, …📺

C) Ne pas s’excuser mais expliquer qu’on a été mal compris. Demander un droit de réponse, à soi-même en quelques sorte. Faire la tournée des media qui, maintenant, vous veulent tous. Surtout que vous « parlez vrai. » 🎙

Une déclaration parodique prise au sérieux peut jouer le rôle de l’allumette initiale d’une profitable séquence de com. Et malgré leurs hauts cris, nombre d’ex-sombres inconnu-e-s de LREM doivent pas mal au @JournalElysee

L’ascension de Macron, telle que décrite par @Benedetti65 dans « Le coup de com permanent » devait déjà beaucoup aux…coups de com’. Mais dans des versions moins cavalières, plus feutrées et compatibles avec la fonction présidentielle.

Puis prolongement « hard » de la méthode Mimi Marchand, la com’ LREM, depuis l’accession au pouvoir, a pris le maquis de la (fausse) paparazzade : Vidéos pseudo-volées, déclarations sous forêt de micro « oubliée »,… 📹🎙🎙📷🎙🎙🥴📹🎙📸🎙📱

La fausse paparazzade permet de s’adresser à une cible électorale en particulier, tout en faisant mine de conserver une image de surface rassembleuse. #PognonDeDingue #Clientèlisme

Pour les patrons BFM : https://www.bfmtv.com/politique/pour-macron-les-gms-feraient-mieux-de-chercher-du-travail-au-lieu-de-foutre-le-bordel-1270669.html

Pour les angoissés du grand remplacement : https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/migrants/video-on-va-continuer-le-travail-emmanuel-macron-repond-a-un-ancien-combattant-lui-demandant-d-expulser-les-sans-papiers_3024013.html

La fausse paparazzade macronienne est aussi au service d’une image de parlé vrai… Le « franc-parlé », sans langue de bois, ça ne vous rappelle personne ? Un des premiers sur le créneau ce fut #Lepen. Avec autant d’occasions de coup de com’ par indignités…

Par ailleurs, un autre élément, un élément de langage support à un mode de pensée, rapproche la com’ FN et LREM. : Le « #NiFINiFN », et sa variante politiquement correcte «Les extrêmes.» qui, dans le fond comme dans la forme, sont assimilable au rejet de feu « l’#UMPS » et ses avatars.

J’avais déjà dénoncé la grossière stratégie du déshonneur par association simple, dans une minute d’autodéfense intellectuelle. #PesteRougeBrune
Je viens de publier une capsule d’#humour à ce sujet. Je vous suggère de la partager.

Il y a un certain piment (dans les yeux) à constater que Macron :
1) A réussi en concrétisant ouvertement « l’#UMPS »
2) A retourné la rhétorique du ‘tous pourris’ via le « #NiFiNiFN »/ « La Peste Rouge-Brune »/« Les extrêmes. »

On savait déjà que dans la catégorie « Jouer le jeu du FN », LREM remplissait déjà quelques critères sur le versant économique.
https://www.les-crises.fr/le-neoliberalisme-est-un-fascisme-par-manuela-cadelli/

Bonjour les gens ! J'en peux plus ! Trop c'est trop ! l'anniversaire du traité de Rome sur toutes les chaînes, "L'…

Publiée par Franck Lepage sur Dimanche 26 mars 2017

Avec la « lutte contre les fake-news » et le « maintien de l’ordre à la grenade »,💥 LREM semble aussi pas mal « jouer le jeu du FN » sur le plan de la liberté d’expression.

Au jeu de la répression LREM n’est pas déconnecté de sa base électorale : Malgré l’enrobage de discours doucereux, les centristes sont plus hostiles à la démocratie que les autres. #DolorèsOmbrage
(Voire page 5 : https://drive.google.com/file/d/1fOGwtRUF-y-98IcDs-3YYrtREl8GbaoH/view)
Analyse complète : https://www.les-crises.fr/les-centristes-sont-les-plus-hostiles-a-la-democratie-pas-les-extremistes/ )

LREM, FN, ces 2 organes politiques cherchent de manière à peine voilée à faire passer pour le bien commun la défense d’intérêts sectoriels. Il n’est alors guère étonnant que sur le plan de la comm’, aussi, LREM converge avec le FN.

Capitalistes pro-UE🇪🇺 ou non, au final, au-delà d’un bête déshonneur par association, il y a peut-être bien un mélange de couleurs. Un mélange qui a déjà bien fonctionné par le passée… Avec des conséquences dramatiques.
#PlutôtHitlerQueLeFrontPopulaire
#PesteBleueBrune .

Bilan 2018 et voeux 2019.

Fin 2017, j’ai décidé de changer un peu de mode de com’ pour ma conférence gesticulée et mes ateliers d’autodéfense intellectuelle.
2018, année des réseaux sociaux et des vidéos. Il est temps de faire un petit bilan…

Tout d’abord construire une audience prend un temps de fou. Quiconque serait tenté par l’aventure gagnerait à être au courant. Lorsque j’ai lancé ma chaîne, un copain qui en anime une autre (https://www.youtube.com/channel/UCW8TeybBPq5al-JU9XJPkYg ) m’a dit un truc du genre « Chaque nouvel abonnement est une petite victoire. »

C’est vrai. Sans gros relais médiatique, il faut quasi aller chercher les personnes une à une. (Coucou, si tu as reçu un message perso de ma part, t’invitant à t’abonner ! La proposition tient toujours et tu réaliserais un de mes vœux pour 2019 en l’acceptant 😉 ! https://www.youtube.com/channel/UC_wpuRDB7SFBR1AJ3kWmYig?sub_confirmation=1 )

Il faut se défaire de l’idée que Youtube ou Twitter va apporter « seul » une audience. Ça n’arrive pas. Il y a tout un tas d’actions à faire pour ça. (Commente si tu veux un thread à ce sujet.)

Du temps, donc, beaucoup. Plus le temps de documentation, écriture, tournage, montage des vidéos. 3 jours pour une MAI. 1 à 2 jours pour une capsule d’humour. Pour des nombres de visionnages très aléatoires…

De ce point de vue, les récents « succès d’audience » de 2-3 threads (https://twitter.com/PhloemSev), me laissent penser que c’est un format que je vais développer.
Je commence à percevoir Twitter comme un espace de production propre, avec ses codes et son amusement. Et cela rejoins étonnament mes premiers intérêts car, pour rappel, tout ça avait commencé en 2011 (!) avec un blog, où il y a aujourd’hui plus de 400 articles. (Ici même! )!

En ce qui concerne l’objectif de base -mieux faire connaître mon travail-, ça a eu un impact positif. 5000 vues pour ma conf’ en lignes. Une dizaine de conf. 3 tournées dont une où, grande première, j’ai été correctement payé pour chaque prestation.

On n’en est pas encore aux 36 presta/12 tournées par an qui laisseraient imaginer un financement correct de cette coupable industrie mais c’est bien plus que lors de l’année précédente. (Zéro conf’ en 2017!). Merci à toutes les personnes qui ont organisé tout ça.

Un des aspects auquel j’aurais dû m’attendre mais non, et c’est une bonne surprise : Des rencontres, des coups de projecteurs, des occasions de collaboration. Et rien que pour 2019, je ne vous en dis pas plus mais ça s’annonce merveilleux de ce côté là aussi!

Ainsi, pour 2019, on va continuer sur cette lancée.
Déjà, on va sortir de la trêve des confiseurs et reprendre un cours normal de publication.
Très bientôt thread sur la convergence de com’ FN-LREM…
2 MAI sont écrites.
Et du montage m’attend déjà.

Alors à défaut d’une nouvelle vidéo, en voici une qui n’a pas pris une ride.
Je pense que vous ne l’avez pas encore vue.

Merci de votre présence, de vos partages et commentaires. Car, c’est aussi, et surtout, avec vous que ça se fait.

Bonne année à toustes !

Ce Qu’il Faut Démonter!

La « démonstration » de cet édito, qui semble pourtant, et c’est son danger, frappée au coin du bon sens et des mathématiques, est fausse, ou, au minimum très trompeuse. Et c’est encore un exemple du handicap de l’autodéfense intellectuelle : Pour une affirmation de 3 lignes, il faut 2 pages de débunkage…
 
Aller, c’est parti…
 
Sur les 150€ que semble débourser ce monsieur, il indique que seuls 70 vont au salarié. Donc 80€ échapperaient d’emblée à « notre industrie et nos emplois ». Mais ces 80€ ne s’évaporent pas vers les paradis fiscaux (eux). Pour bonne partie, il s’agit de salaire socialisé qui permet d’allouer de l’argent à la reconnaissance financière de tâches ne relevant pas de la mise en valeur d’un capital, comme les allocations familiales👼 ou encore les activités de retraite ou celles se produisant lorsqu’on est hors emploi. Cet argent retourne à l’économie.
 
Mais, à travers la sécurité sociale, c’est aussi l’argent qui va à notre système de santé👩‍🔬(Et pas à l’Etat ! La sécurité sociale, à la base est un genre de coopérative citoyenne autogérée. Pardon pour le raccourci.). Système où chacun cotise selon ses moyens et bénéficie selon ses besoins, sans qu’il n’y ait, en plus, une marge de profit à payer. Ce qu’on peut imaginer comme plutôt chouette. A moins qu’on considère que la qualité des soin apporté, à soi ou à son enfant, suite à un rhume, un cancer, un accident de la route ou une catastrophe naturelle soit fonction de ses moyens propres. Et que le meilleur ne soit autorisé qu’aux riches. 🏥 (A l’heure où je vois de plus en plus souvent passer des cagnottes internet pour payer des dépenses de santé, je me dis que c’est de moins en moins un cauchemar irréaliste. )
Et si on se place encore du point de vue de l’industrie, même s’il n’y a pas que ça dans la vie, oui, cet argent retourne à l’économie. (Bis)
 
Il indique ensuite que le salarié en question est imposé sur le revenu à 30 %. Affirmer ceci non plus n’est pas correct. Nous avons un système d’imposition par tranches. Ce salarié est imposé à 30 % pour les revenus compris entre 27 000 et 72 000€. Mais 14 % pour les revenus compris entre 9 000€ et 27 000. Pour que l’ensemble de ses revenus soit effectivement imposé à 30 %, il faudrait que ce salarié relève de la tranche encore supérieure, à 41 %, celle des 72 à 153 000€. Ce qui le place probablement, suivant sa situation personnelle, dans les 5 à 10 % de personnes qui ont les plus haut revenus. On n’est pas encore dans les 0,01% rapaces 🎩 mais le prendre comme exemple de personnes qui n’a plus de pouvoir d’achat est peut-être un peu abusif…
 
On pourrait parler du système d’imposition à 5 tranches, lourd pour pas mal de monde et qui gagnerait à être redécouper mais passons.
 
Une part de ces impôts vont aux services publics et donc… Cet argent retourne à l’économie. (Ter)
A l’éducation nationale👩‍🏫 qui, si elle devait vous être facturée à prix coûtant, le serait, en moyenne 8000€ par enfant et par an. De la maternelle à la fac.👨‍🎓
Aux routes. 🚗 En ce moment on parle un peu des autoroutes françaises…(8 à 15 cents de péage par kilomètre roulé dessus!!! https://blog.autoroute-eco.fr/classement-des-autoroute-par-prix-au-kilometre/ ) Imaginez-vous avoir un abonnement ou des péage d’entrée sur les autres routes ? Seriez-vous prêt à débourser directement 1000 à 3000€ pour vos 20 000 Km par an ?
Aux forces de sécurité. 👨‍✈️ Imaginez-vous des commerces protégés sélectivement pendant les manifestations, selon le forfait qu’elles auraient souscrit auprès d’une compagnie privé de Sécurité ?
 
Tous ces services dont on peut, peut-être, se réjouir qu’il soient accessibles à tous, notamment parce que, oui, il y a un bénéfice, y compris pour les entreprises, au fait que la plupart des gens sachent lire, écrire, puissent se déplacer et se sentent en sécurité. Je vis dans un quartier 🏚 où ce n’est déjà pas le cas pour tout le monde et ça complexifie pas mal de choses, notamment l’économie…
 
Enfin, ultime vacherie, ce texte laisse entendre que s’il n’y avait pas de retenue et taxe pour la mise en commun, cet argent irait aux salariés 🤩, car les employeurs, dans leur grande gentillesse, au lieu de garder l’argent pour eux le distribueraient. De fait, avec le recul des 40 dernières années, on observe le contraire ! Alors que le PIB a pris 300 % depuis 1980 (#Croissance), à monnaie constante, le salaire moyen est passé de 19300 à 22 500€ , même pas 20 %!!! 😒 (https://www.ofce.sciences-po.fr/pdf/ebook/ebook121.pdf)
 
En définitive, affirmer que les cotisations, taxes et impôts sont ce qui empêche les salariés d’être plus rémunérés, est l’argument généralement avancé par ceux qui veulent s’en faire des alliés dans la « noble » quête consistant… à moins payer les salariés !
 
Sauf pour quelques très fortunés, le salaire et la cotisation sont des progrès qui permettent à tous d’accéder à moindre prix à des choses vitales, alors ne vous y trompez pas : Demandez leur extension.

Lire la suite

Maths citoyennes et CICE

Le Crédit d’Impôt Compétitivité Emploi est évalué annuellement. Un rapport est produit par France Stratégie.
Ses conclusions sont peu reluisantes:  Il y est établit que les bénéfices du CICE ne sont pas clairs

(Ce qui est très différent de « Pas clairement établis » comme un twittos l’a affirmé suite à ce message…)

Mais une estimation simple permet de se faire une idée rapide de ce bénéfice en terme d’emploi.

Entre 2013 et 2015, le CICE a coûté 47Md€ pour 10 000 à 200 000 emplois créés. Prenons 100 000, chiffre facile à utiliser, qui est, de plus celui généralement avancé.

Chaque emploi aura donc coûté 470 000€, soit 157 000 € par an. (Par simple comparaison avec vos revenus, cela donne déjà une idée de l’affaire…)

Un poste de fonctionnaire coûte en moyenne 48 000€/an, un emploi aidé 8250€/an.  Donc pour les mêmes 47Mds, sur la même durée, on pouvait créer respectivement 300 000 postes de fonctionnaires et 1 900 000 emplois aidés.

Prendre l’emploi comme justification du CICE est une excuse qui tient de moins en moins…

(Sources des chiffres du calcul : https://bit.ly/2URyLJE)

Le Gouvernement vous (dé)forme sur les fakenews…

Je viens de recevoir sur ma timeline, la version gouvernementale d’un ‘tuto’ contre les #fakenews
Et le moins qu’on puisse dire, c’est que c’est mauvais. Voilà pourquoi :

Tout d’abord, parce que du point de vue pistes de repérage, cette vidéo est creuse.
La vidéo de 30’ (https://twitter.com/gouvernementFR/status/1071381210922958848) dit seulement « Il existe des comptes parodiques. » (Quelle nouvelle!) et « Méfiez-vous du sentiment de scandale. »

Vous ne trouvez pas que ce genre de « piste pédagogique » tombe opportunément bien, en cette période où des images qui repoussent le niveau du scandale au sujet des actions policières sont effectivement produites, parfois par la police elle-même ?

A cela vient s’ajouter la petite idée que « Les fakes-news seront de plus en plus difficiles à repérer par le citoyen. » Que je ne peux que mettre en lien avec la volonté du gouvernement de faire passer une nouvelle loi contre elles… #Pédagogie.

Si on imagine que le gouvernement a des actions cohérentes entre elles -ce qu’on lui souhaite, quand même…- alors on entend venir ce sous-texte : «On va vous aider, parce que c’est difficile pour vous, vous comprenez…» #Propagande

Puis les journalistes apprécieront la référence au président des Etats-Unis, mis au même rang qu’eux niveau esprit critique… Alors que le type doit en partie son élection sur la PROPAGATION de maxibullshit… #CrookedHillary

La vidéo complète, d’une durée de 1’47, (https://www.youtube.com/watch?v=YSX8J-BGvjk) ajoute peu de choses :
Faire une recherche et se fier aux instances médiatiques de fact-checking… (Quelle nouveauté ! Bis.) Mais n’aborde par les questions de qualité des sources ou de loyautés. (Par exemple des instances médiatiques de fact-checking…)

Ah, oui, et puis le gouvernement propose de faire se sentir ridicules les gens qui diffusent des fake-news…
Tout en signalant que ça peut toucher tout le monde, même très involontairement.
La Bienveillance : #MaisçaCétaitAvant

Pour rappel : Ne soyez pas un enfoiré https://www.youtube.com/watch?v=5opz8kvVovs

On peut bien sûr parler de l’intervenante de cette vidéo. Fondatrice d’une agence de conseil en com’ qui a fait sa spécialité de l’exploitation de vos données pour aider à vendre ou à avoir l’air cool. Sur leur site ça se dit :

Conseil en stratégies digitales objectivées par les données d’opinion et de comportement.
Collecte et interprétation des traces numériques des internautes.
Orientation des décisions stratégiques des organisations pour […] leur réputation et […] leurs parts de marché.

Niveau informations orientées, #storytelling et ton charmant « alliant les sentiments et les #licenciements » comme dirait Alain Souchon, la dame s’y connaît probablement un peu…

Et je ne sais pas vous, mais si je devais trouver un prof de Kung-Fu pour que mes poules fassent de l’autodéfense, je vérifierais d’abord que ce n’est pas un renard… #ChickenRun

Voilà…
A toute fins utiles, juste histoire que vous sachiez aussi d’où je parle, je rappelle que ça fait 5 ans que je tourne un cursus d’ateliers d’autodéfense intellectuelle.

Ateliers

Et qu’un tuto sur le même thème m’a été commandé, il y a 6 mois : Il est bien plus complet, et si c’est dans vos préoccupations, au moins aussi neutre, que celui du gouvernement (!)


Bon visionnage.

Vous vous demandez pourquoi presque aucun artiste célèbre ne s’engage pour les Gilets Jaunes. Voilà 3 pistes de compréhension. Et ils n’ont aucune excuse.

D’abord, plus que n’importe qui, un artiste cherche faire de l’audience. Ses revenus, la possibilité de vivre de sa passion en dépendent. D’où bon nombre d’œuvres abordant des questions positives et universelles, l’amour, la joie, le temps qui passe. Tout le monde s’y reconnaît.

Et si construire une audience est long, complexe et relève aussi de la chance, la perdre peut-être très rapide. Une recette efficace et certaine pour en perdre un bout : Prendre une position clivante.

Car, biais de confirmation, les gens préfèrent entendre ce qu’ils pensent déjà plutôt qu’un autre point de vue. #BiaisCognitif

(Bad news, l’autodéfense intellectuelle, c’est plutôt le contraire… D’où probablement le succès sympathique mais maigre dz La Tronche en Biais​ ou d’Hygiène Mentale​ par rapport à un SqueezieCyprienEnjoyHassani ou autre avatar des archanges de la télé en tube )

Les personnes OK avec vous ne seront probablement pas beaucoup plus fans. Mais celles qui ne sont pas OK risquent de passer d’un extrême à l’autre.
Et à l’époque de la Viralité, une petite poignée de gens qui se liguent contre vous peuvent juste ravager votre audience, voire votre vie. #Harcèlement

Ensuite, biais cognitifs et perméabilité aux discours dominants obliges, bon nombre d’artistes déploient, ce n’est pas nouveau, des discours tout à fait compatibles, voire justifiant, avec le capitalisme du 21e Siècle :

« Je me suis fait moi-même. » « Le plus important, c’est la liberté. » « Je n’ai pas à m’occuper de politique. » « J’ai mérité d’en arriver là. » #BiaisDuSurvivant https://youtu.be/sz-5vUh00ok

(Léo Grasset à fait une vidéo qui aborde un peu ce sujet, sous l’angle des problèmes psy des Youtubers connus : https://www.youtube.com/watch?v=6k1J_h4OxQg)

A de rares exceptions, la diffusion de ce type de discours libéral est une des conditions d’accès récurrent d’un artiste, voire de n’importe qui, aux media de grande audience📺, seuls vraiment susceptibles de faire exploser votre carrière. On est implicitement sélectionné pour ça.

Car, et c’est le 3e point, les artistes dépendent aussi de leurs bienfaiteurs, présent ou à venir, qui eux, sont d’authentiques capitalistes, exploitant leurs talents et images : Boîte de prod, media et autres marques faisant de la publicité.🎩

Et je ne parle même pas des agents, managers, voire amis, qui s’inquiètent et sentent confusément que prendre une position effectivement de gauche va te desservir ( AKA « Attention à ne pas être trop politique quand même… » )

Ce thread relève du témoignage. Cela fait une petite vingtaine d’années que je traîne dans le milieu du théâtre et des media.

Chaque fois que j’ai eu l’occasion de discuter avec les quelques gens dont j’ai partagé un bout de parcours mais qui, eux, sont « montés en nationale », c’est sorti. La plupart du temps inconsciemment. Car, oui, il-le-s bossent beaucoup, et la politisation n’est pas leur hobby.

« Mais, tu penses pas qu’en faisant des vidéos politiques, tu risques de ne jamais percer ? »
Alors qu’il-le-s font eux-lles mêmes des choses très politiques… mais très macron-compatibles…

(🙄Je les taggue ou pas?
👼Non. Pour le coup, c’est inutilement malaisant, putaclic et potentiellement générateur de shitstorm pour tout le monde.
😈Chouette, de l’audience!!!

Non, vraiment, non.)

Ajoutons une bonne louche de mépris de classe de la part de ces tenants (comme je le suis, toutes proportions gardées) de la petite bourgeoisie culturelle…

Et vous aurez une idée un peu plus précise de la raison pour laquelle on ne voit pas les artistes habituellement impliqués dans le charity business, prendre positions pour les #GiletsJaunes.

Pour exactement les mêmes raisons qui font qu’ils sont dans le Charity business…

#Charity Business/ #Téléthon/ #Enfoirés/ etc, qui sont d’ailleurs tout à fait dans l’esprit du capitalisme mais c’est un autre sujet…

L’état fait sa pub…

Cela fait quelques fois que je vois apparaître, lors de mouvements sociaux, sur ma timeline Twitter, sur mon mur facebook, des contenus payés par le gouvernement…

Le message que ces contenus activent présentement chez moi c’est « Plutôt que de le diriger vers des nécessités sociales et environnementales, le gouvernement dépense l’argent pour tenter de désamorcer un mouvement par des pub à côté de la plaque. (Tout en finançant des entreprises qui ont fait une spécialité de notre espionnage.) »

Ou comment bien faire comprendre qu’on n’a rien compris…

https://twitter.com/gouvernement…/status/1067359231660253184