La chine va avoir la joie de découvrir le chômage.

Le progrès c’est super!

Confronté au désintérêt croissant des étudiants chinois pour le coupage de nouilles , une activité répétitive et épuisante, un restaurateur chinois a eu l’idée de recourir à une armée de robots coupeurs de nouilles dans son établissement.(« Vous comprenez, on peut pas faire autrement… »)

Pour environ 1 500 dollars, il « découpe les nouilles mieux que n’importe quel homme et coûte bien moins cher qu’un chef humain », dont l’embauche à l’année reviendrait à 4 700 dollars, explique le patron de l’établissement. Et ne comptez pas sur lui pour faire grève…

Jusqu’ici les chinois étaient réputés pour une main d’oeuvre très bon marché. Ils ont trouvé plus forts que eux. Comme en Europe dans les années 60. Bonjour licenciements des chefs déjà en poste! Surtout qu’un chef cuisinier, c’est évident, ce n’est qu’un genre de machine à nouilles…

Laisser un commentaire