Clic-clac!

Depuis pas mal de temps, les spécialistes de la surveillances alertent quant à l’utilisation des caméras “festives”. Et en écrivant cela, je me rappelle un dessin d’Andy Singer qui présentait une fête entre amis. Les dits  amis se baladant tous avec une caméra sur la tête et une autre à la main. Tous souriaient…

J’attire votre attention sur 2 choses. La première est un extrait d’un article du Monde intitulé “Prison pour des jeunes qui avaient attaqué un restaurant étoilé lors des émeutes de Londres

Les fauteurs de trouble ont été condamnés après l’étude par les enquêteurs d’enregistrements de caméras de surveillance, d’analyses scientifiques, et de vidéos amateurs diffusées sur YouTube, a rapporté, jeudi 9 août, Scotland Yard.

Chaque caméra de téléphone est donc maintenant susceptible de se transformer en objet de délation et de surveillance.

La deuxième est l’avènement d’un système de reconnaissance faciale qui se base sur vos photos publiées sur Facebook.

Accroché à l’entrée d’un commerce, le boitier est capable d’identifier certains clients à partir de leurs photos postées sur Facebook. L’outil, baptisé Facedeals et conçu par l’agence de publicité Redpepper, basée à Nashville demande pour l’instant son avis aux personnes concernées. Cette servitude volontaire est censée permettre aux intéressés de profiter de réductions en fonction de leurs préférences affichées sur le réseau social. “Des offres spécialisées peuvent arriver sur votre smartphone dans tous les commerces participants – tout ce que vous avez à faire, c’est montrer votre visage”, explique l’entreprise sur son site Internet. Si ça c’est pas de la banalisation de la biométrie…

Sachant qu’en France, c’est un délit que de se balader dans la rue à visage couvert (loi dites “sur le voile intégral” mais qui concerne en fait tous les masques quelle que soit leur forme…), l’espace public commence un peu à être bouclé…

 

 

Laisser un commentaire